21 mai 2009

De la GRACE et de la GRATITUDE : pour Marcel Conche.

La grâce désigne au premier chef l'agrément, l'agréable (du latin gratius : agréable), donc le plaisir que l'on prend et que l'on donne dans une action, dans un mouvement régulier, harmonieux, plaisant. Aussi la grâce est-elle d'abord l'apanage de la danse. Dans la grâce le beau renonce à sa superbe pour se rapprocher de l'instinct, de l'élégance naturelle des corps. Grâce du chat qui s'étire en souplesse, sans effort, et dont chaque mouvement exprime un accord secret entre l'impulsion intérieure et sa manifestation, entre le dedans... [Lire la suite]