11 janvier 2019

MEMOIRES : du flux et de la permanence

  C'est très étonnant : les choses glisssent, les impressions glissent, les souvenirs glissent, on dirait que rien ne se fixe plus, et tout va à la débandade. A ce tarif je perdrai bientôt la connaisssance de mon propre nom. C'est un effet de l'âge, pour sûr, mais aussi, sans doute, d'une complexion particulière. Montaigne écrivait quelque part que rien ne le tient ni le retient : je ne saurais mieux dire. Et comme lui je puis me plaindre des fluctuations de ma mémoire, ce vase troué. J'ai beau m'efforcer, j'oublie le livre que... [Lire la suite]

04 octobre 2010

De la MEMOIRE et de l'OUBLI

Qui ne se plaint de sa mémoire, à croire qu'il soit bien utile de tout garder sous la main, disponible, et frais, et comestible sur l'heure. Et en voilà qui, non contents de nous congestionner de mille souvenirs inutiles et néfastes, nous enjoignent de nous attrister à l'infini dans l'évocation des heures sombres de notre histoire. "Devoir de mémoire" qu'ils disent. "Repentance"- et pourquoi pas macération, cilice et mortification? S'il est dangereux de refouler, de cliver et de dénier, il l'est autant de... [Lire la suite]
09 avril 2009

DU CONTINUUM PSYCHIQUE II : de la VOLONTE d'OUBLI

Pour être sujet, depuis quelque temps, à de fréquents oublis, ou, comme on dit, des trous de mémoire, je m'interroge sur le fonctionnement de cette faculté et sur l'utilité des souvenirs. Le problème c'est qu'il y a peut-être autant de sortes de mémoire que d'activités mentales et corporelles. Ma mémoire de travail intellectuel est excellente, pour peu que j'exerce correctement mon jugement, qui est tout aussi excellent. Par contre j'oublie à peu près tout ce qui concerne la vie courante et qui n'est pas fixé dans l'habitude. Il m'est... [Lire la suite]