18 décembre 2015

LIBERTE et VERITE

  Je parle quelquefois de liberté, j'utilise le terme, mais toujours avec circonspection, réserve et méfiance. Je crains de tomber dans la facilité, considérant le peu de raison que nous pouvons avoir de nous attribuer une faculté si noble, si rare, si improbable. En réfléchissant à nos conduites nous y verrons bien plutôt la marque infaillible de la dépendance, de la culpabilité ou de l'aliénation. "Pas d'effet sans cause" nous enseigne la raison, et "pas de cause sans effet". A ce registre-là il n'existe jamais d'acte libre,... [Lire la suite]

17 décembre 2015

De la LIBERTE comme FRANCHISSEMENT

  La liberté résulte d'un fanchissement. Franchir c'est passer outre, dépasser un obstacle, s'affranchir d'une tutelle, gagner la franchise, terme dont le sens original est liberté. Dans le film "Amadeus" on voit le jeune Mozart piaffer d'impatience sous la férule de l'évèque de Salzbourg, qui lui passe commandes, le nourrit et le régente - en ce temps-là les musiciens étaient considérés comme des domestiques - jusqu'à ce jour béni où, tout soudain, Mozart se retourne, relève sa jaquette, exhibe son arrière-train aux yeux de... [Lire la suite]
30 septembre 2015

De la LIBERTE du PHILOSOPHE

  Pouvez-vous imaginer le bon Immanuel Kant, couché de tout son long dans un parc public de Koenigsberg, voyant passer devant lui le roi de Prusse avec toute sa cour, lui jeter au visage, comme fit Diogène naguère : "Ote-toi de mon soleil !". Cet apologue nous fait mesurer l'incommensurable distance entre la philosophie antique et la nôtre. Tout au plus peut-on encore admirer Jean-Paul Sartre juché sur un tonneau, haranguer les ouvriers de Billancourt. C'était dans les parages de Mai 68, et depuis nous n'avons plus que de pâles... [Lire la suite]
20 août 2013

De la SOLITUDE FONDAMENTALE

    Un rêve : je suis dans la ville d'autrefois où j'ai fait mes études, et pourtant je ne reconnais rien. J'erre interminablement par les rues, à la recherche du centre, je me perds dans les quartiers en construction, dans les amoncèllements de gravats, de béton armé, les fondrières, je monte et descends des escaliers, je longe de longues avenues illuminées, et rien, toujours rien, je ne reconnais rien. Un moment, tout au loin, je crois reconnaître le dôme aigü de la cathédrale, mais elle est si loin, si loin...L'évidence... [Lire la suite]
26 septembre 2012

De la LIBERTE de NATURE

            Il est impossible de démontrer la liberté si toute démonstration requiert l’usage de la causalité. Selon cette dernière tout acte est précédé d’un autre acte, ou d’une motivation agissant comme cause, si bien qu’aucun acte libre n’est possible.  Mais tout cela est bien théorique, et la pensée, ici comme ailleurs ne montre rien d’autre que ses inévitables limites. Si je veux faire une expérience de la liberté il me faut me tourner vers l’action : je ne sais s’il existe quelque... [Lire la suite]
02 février 2012

De la Vie LIBRE : SPINOZA avec EPICURE

« Une vie libre ne peut pas acquérir de grandes richesses parce que la chose n’est pas facile sans se faire le serviteur des assemblées populaires ou des monarques, mais elle possède tout dans une abondance incessante ; et s’il lui arrive de disposer de grandes richesses, facilement aussi elle les distribue, en vue de la bienveillance du voisin). Epicure (Sentence vaticane, 67). Cette possession  intérieure des vrais biens dans une abondance incessante porte un nom : autarkeia : suffisance  à soi. Dans... [Lire la suite]
17 mai 2011

Du PHILOSOPHER comme PRATIQUE INTEGRALE : EPICURE

"Tu es en vieillissant tel que moi je conseille d'être, et tu as su bien distinguer ce qu'est philosopher pour soi et ce qu'est philosopher pour la Grèce ; je m'en réjouis avec toi" (Epicure: Sentance vaticane, 76). Ceux qui "philosophent pour la Grèce", dans ce contexte, sont les rhéteurs soucieux de réputation, qui jouent au guide spirituel, au conseiller du prince, au prophète inspiré. Ceux qui font semblant de philosopher (sentance 54). Cette idée prend un relief plus fort encore si l'on évoque la sentance 45 : "Ce ne sont pas... [Lire la suite]
29 octobre 2009

De l'ANGOISSEMENT, et de la LIBERTE PSYCHIQUE

Le symptôme, c'est ce qui protège de l'angoisse. Vient un moment, parfois, où les enbesognements du symptôme cédent, et c'est le hiatus. Par cette brêche l'angoisse fait retour. Mais j'aimerais, quant à moi, commettre un néologisme, plus expressif de l'expérience psychique : angoissement, plutôt qu'angoisse, signalant par là le mouvement d'envahissement, l'irréfutable montée des eaux dans une âme déboussolée. D'aucuns déclarent que dans la psyché seule l'angoisse est expérience de vérité, moment de révélation trouble de la... [Lire la suite]
22 mai 2009

De la CHASTETE comme EXCELLENCE

Spinoza considère la Tempérance, la Sobriété, et la Chasteté comme des expressions de la vertu, donc de la puissance naturelle d'exister. Cette approche se distingue radicalement de la vision moralisante commune au Christianisme et aux philosophies idéalistes. Il n'est pas question, selon lui, dans ces conduites rationnelles, de se soumettre à des impératifs externes, comme la Bible, ou des pouvoirs transcendants. Tempérance, sobriété et  chasteté sont des modes d'être qui expriment ma puissance, sans renoncement à ma nature... [Lire la suite]