05 avril 2017

ETHIQUE et MORALE

  Epicure a fixé pour longtemps l'esprit de l'éthique en écrivant (SV 77) : "Le fruit le plus grand de l'autarkeia c'est la liberté". Autarkeia : gouvernement de soi-même. Libre est celui qui est apte à se gouverner soi-même. C'est ici que l'éthique se distingue de la morale, qui est plutôt la conformité aux moeurs, le respect des normes et valeurs collectives, donc l'hétéronomie. L'éthique est personnelle, elle exprime la liberté du sujet dans la pratique consciente de l'auto-nomie, la loi que l'on se donne à soi-même. Mais... [Lire la suite]

21 juillet 2016

La CROYANCE et le UN

  Pourquoi s'arc-bouter sur des dogmes et des croyances comme s'il en allait de la vie même ? Pourquoi cette démission de la raison, cette complaisance à l'absurde, au non-sens, à l'infondé, à l'injustifiable ? Quelle est donc cette force étrange qui balaie si facilement des siècles de connaissance éclairée, nous ramenant aux âges obscurs des inquisitions ? Tel se fait sauter en public, entraînant des dixaines de personnes dans son délire, croyant par là fonder la véracité de ses thèses. Mais il ne prouve que sa sottise, et... [Lire la suite]
26 janvier 2016

Du VISAGE ORIGINEL : liberté et singularité

  D'aucuns se représentent la liberté comme un bien ultime qui viendrait couronner les divers biens de la vie : santé, argent, famille, profession et autres. Je n'en crois rien. La liberté est-elle de l'ordre des biens, quelque chose que l'on acquiert dans l'ordre des choses ? A un certain niveau de développement subjectif peut-être faut -il choisir entre avoir et être - encore que l'être ne soit qu'une manière de dire. Quoi qu'on en pense, je vois beaucoup de douleur et même de tristesse dans la liberté, tant qu'elle n'est pas... [Lire la suite]
17 novembre 2014

Le DOUBLE RENVERSEMENT : vérité et liberté

    Ce qui est difficile à comprendre, et encore plus à expliquer, c'est le double renversement qui est requis pour parvenir à un certain état de liberté intérieure. Le premier renversement, c'est assez connu, évident par soi, c'est ce que j'appelle la "kataphore" : travail de déboulonnage méthodique des crispations identitaires, des adhésions consenties, des mythes et des idoles. "Dépouiller l'homme" dirait Pyrrhon. On encore, dans un discours lacanien : "destitution subjective", désidentification, jusqu'à ce fameux point... [Lire la suite]
24 septembre 2014

LA BOUCLE de la VIE : aliénation et vérité du sujet

    C'est avec un étonnement ravi que, ces derniers temps, je retrouve en moi des sensations, des images, des désirs même, de ma prime jeunesse d'étudiant, d'une période oubliée, où je n'avais aucune idée arrêtée sur mon avenir, où je baguenaudais par les rues de la ville, plutôt insoucieux et incurieux des études officielles auxquelles j'étais censé adonner toute mon énergie. J'étais inscrit en philosophie, mais je m'intéressais bien davantage à la littérature, poésie au premier chef, lisant, annotant, commentant mes... [Lire la suite]
04 décembre 2013

LIBERTE et BONHEUR

    Larguez les amarres! Il y a de la beauté dans la liberté, mais une beauté un peu triste, très cher payée, et dont le bénéfice n'est pas toujours évident. Il faut un peu de temps pour en goûter toute la saveur. On sent intensément ce que l'on perd, rarement ce que l'on gagne, dont le bienfait ne se mesure que négativement, à l'aune de la gêne évitée, de la dépendance annulée. Encore faut-il bien se souvenir de l'état précédent où l'on pestait contre les entraves. La nouvelle situation nous semblera bientôt si... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

19 août 2013

Petite MEDITATION sur le FLEUVE

      Un petit tour par ci, un petit tour par là, je vaticine dans la cour des grands, anciens et modernes, mais avec une préférence marquée pour les anciens qui ont défriché merveilleusement les grandes avenues de la pensée. Je séjourne quelque temps auprès de l'un, je m'ébats avec ravissement dans ses bosquets fleuris, je hume ses roses, je m'ébouriffe au contact de ses épines, je m'intériorise dans ses pensées les plus chères et les plus difficiles, et puis je m'en vais, je m'en retourne vers mes propres fleurs,... [Lire la suite]
21 février 2012

Du KARMA et de la LIBERTE

Karma veut dire action. La loi du karma signifie que toute action est suivie d’effet, soit dans l’immédiat, soit dans un futur indéterminé. Selon cette conception, ma situation présente résulte de mes actes antérieurs, si l’on met de côté, bien sûr, les causalités purement naturelles, comme par exemple mon groupe sanguin, la couleur de ma peau etc. De même, ce que je fais aujourd’hui conditionne mon avenir. Il en résulte que nous avons intérêt à réfléchir avant d’agir. Il serait erroné de considérer cette loi comme un déterminisme... [Lire la suite]
12 juillet 2011

De LA LIBERTE : déclinaison

Comment affirmer la liberté lorsqu'on est atomiste? Surtout si l'on fait la critique acerbe des thèses idéalistes du libre-arbitre, selon lesquelles la liberté jaillirait incompréhensiblement de quelque vertu "divine" supposée, d'une participation fantasmatique au ciel intelligible? Pour un atomiste conséquent tout est nature, et il ne peut y avoir qu'une seule nature, qui est le Tout. Si une liberté existe, elle prend sa source dans la disposition et la composition universelle de la matière.  Là dessus deux conceptions sont... [Lire la suite]
11 janvier 2011

Du MANQUE comme CATEGORIE RELIGIEUSE

Et si le manque était une catégorie religieuse, la catégorie religieuse par excellence? "Tu manques de de vérité et de sagesse, (Platon, le Banquet) tu manques de satisfaction et de paix, ton âme est ravagée de l'intérieur par une sourde angoisse, et tu cours, tu t'agites à la recherche d'un Bien qui te manque, qui seul te ferait goûter la félicité!". Encore un pas, et l'on te dira que ce Bien est nécessairement Dieu, et que dans toutes tes recherches c'est Dieu que tu recherches sans le savoir. Et si tu le cherches,... [Lire la suite]