07 mai 2018

DE l'INSUBSTANTIALITE : les quatre modes

    De la substantialité, et de son opposé, on peut décrire quatre modes : Pour le premier, les objets du monde et le moi lui-même sont substantiels. C'est la position spontanée de l'Occidental, renforcée par les traditions religieuses qui ne mettent pas en doute la réalité objective (matérielle) du monde physique, pas plus que la réalité du moi, ou de l'âme, conçues comme substance immatérielle certes, mais personnelle, constante et éternelle. La philosophie dominante insiste sur l'autonomie du sujet : "je suis,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 mai 2013

Le MOI : un théâtre d'ombres?

  Hume écrit : "Je peux m'aventurer à affirmer (des hommes) qu'ils ne sont rien qu'un faisceau ou une collection de perceptions différentes qui se succèdent les unes aux autres avec ue rapidité inconcevable et qui sont dans un flux et un mouvement perpétuels ; (...) L'esprit est une sorte de théâtre où diverses perceptions font successivement leur apparition ; elles passent, repassent, glissent sans arrêt et se mêlent en une infinie variété de conditions et de situations. Il n' y a proprement en lui ni simplicité à un moment,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:38 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2009

BILAN CRITIQUE de la question du MOI

Après ces analyses  diverses et un peu désordonnées - mais je n'écris jamais pour exposer un savoir mais en pleine recheche vivante - je voudrais tenter une synthèse d'autant plus nécessaire qu'il faudra bien en venir incessamment à la problématique de l'inconscient. Sur le plan philosophique j'ai tenté de suivre une ligne culturelle qui, depuis la tragédie antique, par les cheminements de la réflexion des sages, nous met en présence d'une véritable problématique du Moi, à ceci près qu'elle n'est pas formulée comme telle.... [Lire la suite]
19 janvier 2009

PYRRHONISME du MOI

C'est volontairement que je tiens à part des autres sytèmes hellénistiques la présentaion des positions pyrhonniennes. En toute rigueur nous n'avons aucun texte ni témoignage avéré de cette position. Mais il est aisé de l'inférer à partir de ce que nous savons par ailleurs. D'abord, de la formation initiale de Pyrrhon auprès des démocritéens nous pouvons induire ceci : "convention que le moi", ou l'âme, ou l'individu, ou toute notion nominative sur l'idée d'une personnalité séparée. "Il existe des atomes et du vide,... [Lire la suite]