25 juin 2019

DE l' HUMEUR et des HUMEURS : le pseudo Aristote

  L'humeur est une disposition affective globale qui conditionne la perception et l'image de soi et du monde. On ne choisit pas son humeur, elle vient, se transforme et passe, laissant la place à une autre, tout aussi imprévisible et capricieuse. Ce qui signale notre dépendance psychique à l'égard de mystérieuses forces internes dont le régime nous échappe, et souvent nous irrite. Chez certains elle est une puissance souveraine que rien ne peut combattre ou modifier. Chez d'autres, bien que présente, elle laisse la place à... [Lire la suite]

11 mars 2019

UN BIEN IMPERISSABLE ? - Spinoza

  "Je résolus enfin de chercher s'il existait quelque objet qui fût un bien véritable, capable de se communiquer, et par quoi l'âme, renonçant à tout autre, pût être affectée uniquement, un bien dont la découverte et la possession eussent pour fruit une éternité de joie continue et souveraine".  C'est dans ces termes que Spinoza définit son projet philosophique, aprés avoir expérimenté la déception que procurent les supposés biens qui excitent ordinairement la convoitise, comme les plaisirs des sens, la richesse et la... [Lire la suite]
14 mai 2018

De "LA JOIE CHEZ HOMERE"

  Voici deux ans j'eus la grande joie de rencontrer Clément Rosset dans sa petite maison, entre bocage et collines fleuries. Nous étions quatre mousquetaires palois de la philosophie, très désireux de parler avec cet étrange bonhomme qui avait ébranlé notre ancienne vision du monde. Fut-il heureux de nous voir, ce n'est pas sûr : il semblait émerger difficilement d'une profonde sieste, rêveur et embarrassé. Mais il nous reçut avec courtoisie, nous pria d'entrer, nous offrit à boire. Et nous voilà tous les cinq autour d'une table... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 avril 2018

La PAROLE du SILENE : méditation

    A qui se perd dans la forêt profonde quel sera le chemin ? Comment distinguera-t-il l'avant de l'arrière, s'il n' a pris la précaution de marquer son passage ? Tout se presse autour de lui, tout se confond, tout s'égalise : partout des arbres sombres, des buissons touffus, des dangers qui menacent. Il se retourne sur soi, il scrute, il ne voit que la verdure indistincte. "Quel chemin, s'écrie-t-il pour lui-même, quel chemin suivrai-je maintenant que j'ai perdu tous les chemins ?" En pareille occasion, disait... [Lire la suite]
16 octobre 2017

FLEUR de SANG : poème

                     FLEUR de SANG              Rouge fleur      Fleur qui saigne à longs traits      Fleur de sang fleur d'amour      J'ai perdu mon amour        Toi qui chemines au long cours      Ne cherche plus      Elle n'est pas dans le monde      Elle n'est pas de ce monde      Ni d'ici ni d'ailleurs ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 août 2017

AUTOPORTRAIT IV (16 à fin)

                                   16              Je voudrais inventer des mots nouveaux         Légers, comme des pas de danse         Des mots, comme des roses         A déposer sur le front de l’aimée         Doux comme des... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 juin 2016

De l'HUMEUR, et du SENTIMENT d' EXISTENCE

    Le sentiment d'existence, comme tous les autres processus psychiques, est sujet à variation. L'humeur est la chose du monde la mieux partagée, tantôt guillerette, tantôt lourde et oppressante, toujours déjà donnée avant toute opération de conscience, laquelle consiste le plus souvent à prendre acte : on se lève du pied gauche, on ne sait pourquoi, mais c'est ainsi. On peut y réfléchir, chercher des causes dans les rêves pénibles de la nuit, mais d'où viennent ces rêves pénibles, on ne sait, et l'on pourrait, selon un... [Lire la suite]
10 mars 2016

LA JOIE d' ECRIRE

  C'est toujours une fête : m'asseoir à mon fauteuil, ouvrir mon ordinateur, allumer la première pipe du jour, la plus savoureuse, la plus goûteuse, la plus odorante et confortante, puis regarder rapidement les nouvelles des amis, lire leurs articles, flâner de ci de là, respirer un bon coup - et puis voilà, le travail commence ! Souvent je ne sais pas du tout de quoi je vais écrire, j'ai rarement un projet défini, sauf lorsqu'une question existentielle me taraude, et que je veuille clarifier. Parfois je traîne de la sorte un... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 23:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 septembre 2015

De la JOIE d'AMITIE

  "Tu es en vieillissant tel que moi je conseille d'être,  et tu as su bien distinguer ce qu'est philosopher pour soi et ce qu'est philosopher pour la Grèce : je m'en réjouis avec toi". ( syn-chairo : je me réjouis avec, de même que souvent Epicure dit : sym-philosophein, philosopher avec - les amis). La joie solitaire est belle en soi et pour soi, mais la joie partagée est plus belle encore, réalisant pleinement l'esprit de la philosophie, qui est avant toutes choses une pratique de la vie heureuse. Sym-philosophein et... [Lire la suite]
09 août 2015

CHAP XX - De la SURFACE et du PLAN d' IMMANENCE

                       CHAPITRE VINGT : DE LA SURFACE et du PLAN d'IMMANENCE      TABLE  1 De la Surface Absolue  2 Du plan d'immanence  3 De la nature et du ça  4 Plan d'immanence, plan des différences  5 Des effets de surface  6 Il y a  7 Philosophie de la nature : Goethe  8 De la légèreté  9 Du miroitement sensoriel  10 Tragique et joie  11 Ecologie planétaire  12 Tuchè ... [Lire la suite]