05 avril 2012

De l'INTUITION, et du RIEN

Quelque chose s’achève, quelque chose commence dans les balbutiements. J’ai le sentiment d’avoir achevé ma formation, fort tard comme on voit, vu mon âge. Mais ce n’est pas affaire de temps. Certains y accèdent d’un coup, au sortir de la jeunesse, d’autres y passent leur vie entière. L’essentiel n’est pas là : que pèse le temps face à l’éternité ? Quand l’intuition saisit son objet, ou plutôt son in-objet, le temps est suspendu, et c’est une sorte d’éternité. C’est le sentiment de plénitude ouverte qui, alors, chasse les... [Lire la suite]

30 janvier 2012

De l'INTUITION en PHILOSOPHIE

Toute philosophie digne de ce nom repose sur une intuition centrale que le penseur a saisie comme vérité de son être. Lorsque Schopenhauer invente le concept de « vouloir-vivre » il exprime ce qu’il a découvert comme vérité de son être. C’est en quoi son intuition est éternellement vraie, indubitable et incontestable. Mais en tant que penseur il fait plus, il généralise son idée, l’extériorise, en fait une clé pour résoudre l’énigme du monde. « J’ai vu que la vie était une grande énigme, et j’ai décidé de consacrer la... [Lire la suite]
03 mai 2010

INTUITION de la DUREE : BERGSON HERACLITEEN

Le grand mérite de Henri Bergson est d'avoir introduit en philosophie la notion de durée, et de l'avoir fermement opposée au temps. Nous pensons le temps sur le modèle de l'espace, découpant des instants sur la ligne de l'infini, comme si le temps était une droite ouverte aux deux extrémités, formée d'une pure succession d'instants sans contenu, épaisseur, ou qualité. C'est le temps de la montre, où chaque instant est en soi identique au précédent et au suivant, simple effet de découpage. C'est pratique pour la mesure sociale ou... [Lire la suite]