06 septembre 2017

De la SOTTISE, et de la FOLIE

  L'intelligence c'est la capacité de lier, de recueillir, ce que décline le verbe "legere", amasser, recueillir, mais aussi lire. Cueillir entre, lire entre, et lier ensemble. Capacité d'ouverture à la variété, à la diversité, à la multiplicité, capacité de créer des rapports entre des termes apparemment lointains et sans rapport. De ce point de vue l'intelligence serait le contraire parfait de la sottise, qui consiste à s'enfermer opiniâtrement dans un point de vue unique et exclusif, esprit de système, fermeture et... [Lire la suite]

04 septembre 2017

SPIRITUALITE ou INTELLIGENCE ?

  J'hésite toujours à utliser le terme "spiritualité. Il charrie tant de représentations déplaisantes. Cela sent, quoi qu'on fasse pour s'en dégager, je ne sais quelle fragrance de pieuserie, de bondieuserie et de menterie qui laisse l'esprit déboussolé. On a beau se réclamer d'une laïcité décidée, d'un refus catégorique des dogmes, doctrines, effusions, rites de toutes les religions passées et présentes, le soupçon demeure : que voulez-vous instituer qui ne soit une reprise bâtarde des "spiritualités" anciennes ? En quoi ce... [Lire la suite]
28 avril 2017

PLAISIR d' ECRIRE, et de la sottise

  Pourquoi écrire ? On peut invoquer des motifs, des raisons, ils ne manquent jamais, comme témoigner, raconter, protester, contester, attaquer, se défendre, se justifier, flagorner, séduire, persuader, démontrer etc. Plus subtils sont les mobiles, car allez connaître les mobiles ! Comme de "se faire un nom", de briller dans le monde, de prendre rang, de s'immortaliser, d'évacuer un sentiment de culpabilité, soigner une blessure qui ne cicatrice pas. Enumérez tout cela, vous n'avez encore rien dit, car l'essentiel est indicible.... [Lire la suite]
30 août 2012

Leçon de SCEPTICISME : OU MALLON

              « Ou mallon ». Pas plus,  c’est une des formules fondamentales de l’ancienne sagesse qui traverse toute l’histoire de la philosophie grecque. On l’entend d’ordinaire comme une leçon de tempérance : pas plus qu’il ne convient, pas d’hubris, pas de démesure. Mais les  pyrrhoniens en renouvellent totalement le sens et la portée : « pas plus ceci que cela», suspension du jugement, abstention, rejet du pour et du contre, aporie et épochè. Ce qui est... [Lire la suite]
03 mai 2010

INTUITION de la DUREE : BERGSON HERACLITEEN

Le grand mérite de Henri Bergson est d'avoir introduit en philosophie la notion de durée, et de l'avoir fermement opposée au temps. Nous pensons le temps sur le modèle de l'espace, découpant des instants sur la ligne de l'infini, comme si le temps était une droite ouverte aux deux extrémités, formée d'une pure succession d'instants sans contenu, épaisseur, ou qualité. C'est le temps de la montre, où chaque instant est en soi identique au précédent et au suivant, simple effet de découpage. C'est pratique pour la mesure sociale ou... [Lire la suite]