02 octobre 2019

Le REVE d' une OMBRE : Pindare

    Pindare : "l'homme est le rêve d'une ombre". Ombre qui rêve d'une existence accomplie à l'image des dieux incorruptibles et bienheureux, et qui n'est que l'ombre du rêve. Mais toute ombre, en sa face tremblante et fugitive, révèle la lumière qui, par contraste, la constitue. Pas d'ombre sans lumière, sans son versant solaire. Pour les Grecs il y a un accord secret et nécessaire entre les dieux - Theoi : les Lumineux - et les mortels, "nés tous deux de la même mère", la nature omni-enveloppante. C'est d'un même... [Lire la suite]

14 juin 2019

Le CHOIX d' ULYSSE : du désir difficile

  La nymphe Calypso avait sauvé et recueilli Ulysse après son naufrage. Elle, l'Immortelle, pour le garder, lui offre "de le rendre immortel et de le garder toujours jeune". Mais Ulysse n'est pas heureux :                                          "il était assis sur la grève,     Les yeux tout embués et consumant la douce vie     A pleurer son retour". La situation aurait pu durer éternellement si Zeus... [Lire la suite]
24 janvier 2019

TRANSMISSION GENETIQUE - et autres

  "Vous disiez que vous n'étiez que le contenant d'un ensemble de gènes qui vous avaient été transmis et que vous transmettriez à votre tour à la génération suivante. Et qu'en dehors de cette fonction vous n'étiez qu'une motte de terre". Ce sont les propos d'un personnage du dernier roman de Haruki Murakami : le meurtre du Commandeur. La motte de terre est une image qui surprend, en contradiction flagrante avec l'idée de transmission génétique. Dans le cours infini des générations où chacun n'est qu'en relais transitoire,... [Lire la suite]
04 décembre 2018

De la CONSCIENCE PERSONNELLE et TRANSPERSONNELLE

  Un commentateur objecte à un précédent article, où j'exposais l'idée que la mort est une annihilation complète, qu'il est possible  de considérer le décès comme un changement d'état plutôt qu'une annihilation. Ma réaction immédiate est de dire que le seul changement d'état constatable et incontestable est le cadavre. Mais mon cadavre n'est pas moi : c'est une décomposition qui ramène le corps à l'ordre implacable et anonyme de la nature. On me dira sans doute : l'homme n'est pas seulement un corps et l'on peut imaginer... [Lire la suite]
26 novembre 2018

"J'ai vécu de me savoir mortel" - la CONSCIENCE de la MORTALITE

  "J'ai vécu de me savoir mortel" déclarait Lacan. On peut en tirer cette leçon que certains se savent mortels et d'autres non. Aux premiers appartiendrait cette conscience aiguë de la mortalité qui donnerait à leur existence un surcroît de vie - mais quelle sorte de vie ? - alors que les seconds végéteraient dans l'illusion. Cette proposition prend le contrepied d'une conviction largement répandue selon laquelle la conscience de la mort sonnerait le glas de l'ambition, du plaisir et conséquemment du bonheur. Le héros se... [Lire la suite]
22 septembre 2018

De l'IMMORTALITE : aphorisme

  Il y a deux sortes d'immortalité : celle des dieux et celle des hommes. Les dieux, "incorruptibles et bienheureux", ne sauraient mourir. Les hommes, une fois morts, ne peuvent plus mourir. La première est une immortalité positive, manifestant la plénitude de la vie, la seconde négative, exprimant fortement cette vérité incontournable que la vie n'est qu'une parenthèse, "un éclair dans le cours infini d'une mort éternelle" (Montaigne). Toute l'astuce des religions fut de faire passer la seconde forme d'immortalité pour la... [Lire la suite]

28 juin 2018

Sur la GRANDE PYRAMIDE : de la survie de l'âme

  Combien de millions de tonnes de pierres, de millions d'heures de travail, combien de vies sacrifiées - et tout cela pour un monstre pyramidal de 142 mètres de haut ! C'est impressionnant, et dérisoire ! Que cette montagne baroque brave si bien les ravages du temps n'empêche pas que le roi soit mort depuis 4600 ans, et - ironie supplémentaire - que les objets sacrés censés l'accompagner dans la vie éternelle aient été volés, et cela semble-t-il, peu de temps après le décès : les violeurs de tombe, en dépit de toutes les... [Lire la suite]
01 juin 2018

TOMBE EGYPTIENNE : journal du 1 juin 2018

  L'actuel maître de l'Egypte, s'inspirant de l'exemple de Ramsès II je suppose, a décidé la construction d'une nouvelle capitale en plein désert, au sud du Caire. Du coup j'ai fait cette nuit un rêve égyptien, ce qui m'arrive assez souvent : j'avoue une fascination perdurante à l'égard de cette ancienne civilisation qui représente l'envers exact de mes choix existentiels. J'y vois une constante méditation de la mort, avec, pour pendant, l'effort pathétique vers l'immortalité : mausolées, pyramides gigantesques destinées à... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 avril 2018

"JE ME SUIS CHERCHE MOI-MEME" Héraclite

  Sur le fronton du temple à Delphes figure la sentence fameuse : "Connais-toi toi même et tu connaîtras l'univers et les dieux". Héraclite, autour des années 500 avant notre ère, écrit : "Je me suis cherché moi-même". (edizesamen emeouton). Dizemai : chercher à savoir, interroger l'oracle, enquêter. Tout oracle est une énigme. Héraclite se propose de relever l'énigme, et de répondre à la question : qu'est-ce que l'homme ? Et pour y parvenir il veut examiner sa propre nature, savoir en quoi il est homme. L'homme est homme par... [Lire la suite]
20 mars 2018

De la CRAINTE de la MORT

  Ce qu'on appelle assez confusément la crainte de la mort, passion commune s'il en est, pourrait à l'analyse se décomposer en trois éléments hétéroclites, fort différents les uns des autres, que l'usage confond par facilité, et qui, comme les trois branches d'une fourche, sont abusivement réunis et confondus dans le même manche : la peur de l'agonie et de la douleur, la peur du mourir proprement dit, et la peur d'une vie post-mortem. La première concerne l'avant, la seconde le pendant, et la troisième l'après. Chacune relève... [Lire la suite]