23 mai 2012

Du GAI SAVOIR

        C’est d’une tout autre science que nous rêvons ici, non point de la matière et de la composition des choses, non point des ondes et des corpuscules, ni même de l’être et de l’étant, encore que ces questions méritent attention dans leur domaine propre. Nous respectons la recherche et le savoir scientifiques en ce qu’ils nous délivrent de bien des sottises. Mais notre propos est ailleurs. Il y a je ne sais quoi de divin dans l’apparence, dans la perception  immédiate des choses, dans la luminosité... [Lire la suite]