21 juillet 2016

La CROYANCE et le UN

  Pourquoi s'arc-bouter sur des dogmes et des croyances comme s'il en allait de la vie même ? Pourquoi cette démission de la raison, cette complaisance à l'absurde, au non-sens, à l'infondé, à l'injustifiable ? Quelle est donc cette force étrange qui balaie si facilement des siècles de connaissance éclairée, nous ramenant aux âges obscurs des inquisitions ? Tel se fait sauter en public, entraînant des dixaines de personnes dans son délire, croyant par là fonder la véracité de ses thèses. Mais il ne prouve que sa sottise, et... [Lire la suite]

12 juin 2009

DES FAUX DOUTES, et de la VACUITE

Qui peut supporter authentiquement l'épreuve du doute? La plupart du temps on  se contente d'un doute de parade, d'une mascarade de doute, de quelque tour de passe-passe théorique pour faire l'averti, puis on retourne tranquillement à ses petites affaires. Même Descartes, à en croire la pertinente attaque de Nietzsche, ne fait rien que simuler une mise entre parenthèse des certitudes officielles, pour s'empresser de restaurer le bon vieux Moi, et son acolyte obligé, le Dieu spéculatif. "Je pense, je suis". Que voilà une... [Lire la suite]
23 mars 2009

VARIATIONS sur le DOUTE

Le doute est un mouvement intérieur qui manifeste pour le moins un embarras. Un point d'arrêt. On disait autrefois, dans la tardition philosophisque,"une suspension du jugement" ce qui me paraît à la fois vrai et faux. C'est moins une suspension du jugement qu'une suspension de l'adhésion. On croyait quelque chose et puis on se met à douter, c'est à dire d'abord à souffrir de la perte d'une certitude, d'une crédulité, d'une croyance ou d'une conviction. : "Et si ce que je croyais était faux, ou illusoire, ou incertain?... [Lire la suite]