13 septembre 2013

SE PAYER DE MOTS

    C'est plus qu'une inélégance. Se payer de mots c'est tromper autrui en se trompant soi-même. C'est une manière futile de fuir les difficultés de la pensée, et comme la seiche, de répandre un écran d'encre noire pour enfumer le débat. Tous les bonimenteurs y sont experts. Chez un philosophe ce serait comique si ce n'était si pernicieux. L'histoire de la pensée regorge de poncifs alléchants, de fumisteries, de pièces controuvées pour boucher le trou du réel. Tel ce Platon qui déclare que le philosophe est un... [Lire la suite]

02 septembre 2010

Du PLAISIR de la CONNAISSANCE PHILOSOPHIQUE

"Dans les autres occupations, une fois qu'elles ont été menées à bien avec peine, vient le fruit : mais en philosophie, le plaisir va du même pas que la connaissance : car ce n'est pas après avoir appris que l'on jouit du fruit, mais apprendre et jouir vont ensemble". (Epicure: sentence vaticane 2 Apolausis : action de jouir, jouissance que l'on retire de quelque chose. Mathèsis :  action d'apprendre. Que nous voilà loin de la fameuse "inculture" d'Epicure! Pour goûter pleinement (apolausis!) cette... [Lire la suite]