26 novembre 2010

De la LIMITE EUDEMONOLOGIQUE : l' INSUPPORTABLE

"La première proposition de l'Eudémonologie est précisément que cette expression est un euphémisme et que "vivre heureux" peut seulement signifier ceci : vivre le moins malheureux possible ou, en bref, vivre de manière supportable". (Schopenhauer : "L'art d'être heureux", règle 22). L'insupportable est donc la limite absolue de l"eudémonologie, la butée ultime où vient se briser tout projet rationnel de félicité. Tant que la vie est supportable on peut raisonnablement réfléchir aux moyens de... [Lire la suite]

24 novembre 2010

De l' EUDEMONOLOGIE : du "BONHEUR" selon SCHOPENHAUER

S'il pouvait exister une eudémonologie elle se définirait comme une méditation du bonheur (eu-daimonia) ou, plutôt de la félicité, s'il est entendu que le bon-heur est une bonne rencontre (kairos) dépendant du dehors, et la félicité une disposition constante de l'âme à se réjouir. L'eudémonologie est au coeur de la réflexion antique : Aristote, Epicure, Stoïciens, Kuniques, Sceptiques se font fort d'avoir élaboré des méthodes de félicité, ce que fera encore Spinoza, le dernier peut-être à estimer la félicité accessible. Par la suite... [Lire la suite]