07 avril 2016

Du SUBLIME : SCHOPENHAUER

  "Beaucoup d'objets de notre intuition provoquent le sentiment du sublime, par ce fait qu'en raison de leur grande étendue, de leur haute antiquité, de leur longue durée, nous nous sentons, en face d'eux, réduits à rien et nous nous absorbons malgré tout dans la jouissance de les contempler ; à cette catégorie appartiennent les très hautes montagnes, les pyramides d'Egypte, les ruines colossales de l'Antiquité".(Schopenhauer, Monde III, 39) Le sentiment du sublime est provoqué par la disproportion entre l'objet et le sujet,... [Lire la suite]

28 janvier 2015

ECARTELEMENTS IV - REGARD EFFROI

                 REGARD EFFROI   Ton regard est un serpent multicolore Pailleté d’éclairs de jade et d’améthyste Délicieux myosotis A la queue rutilante, bifide, miraculante   Je ne sais pas ce que je lis dans tes yeux Mais je passe en paquebot vers les îles J’ai oublié le boire et le manger, Pigeon voyageur, deux pigeons d’amour tendre, Va donc voir si j’y suis, Pourtant je reste, Je reste bouche bée, décousue, toute honte bue, Je regarde tes... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 septembre 2009

HOMMAGE a SAPPHO

Pourquoi cet engoûment pour la poésie de Sappho? Pourquoi ce désir de retravailler cette poésie, pour nous si lontaine en apparence, si classique? Quel est donc ce charme, cette "charis" qui émane de ces textes pourtant difficiles, qui a séduit tant de lecteurs et de poètes à travers vingt cinq siècles? Et surtout, en quoi, moi, lecteur et poète, je me sens si proche, à la fois de la personne et de l'oeuvre? Poétesse du désir, bien avant tous les autres, totalement, viscéralement, Sappho nous laisse des témoignages... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,