21 août 2017

NOTE sur la THEORIE EPICURIENNE des DIEUX

  Il y a, dans la théorie épicurienne des dieux, une singularité qui n'a guère été relevée. On connaît assez bien la version officielle, fidélement reprise par Lucrèce, et jamais démentie par la suite : les dieux sont des êtres naturels comme les autres, formés d'atomes - il n'y a pas d'exception au principe naturaliste universel - mais une classe d'êtres à part, jouissant de propriétés spéciales : "incorruptibles et bienheureux". Incorruptibles signifie que leur structure de composition est inaliénable, toute perte de substance... [Lire la suite]

04 août 2017

AUTOPORTRAIT IV (16 à fin)

                                   16              Je voudrais inventer des mots nouveaux         Légers, comme des pas de danse         Des mots, comme des roses         A déposer sur le front de l’aimée         Doux comme des... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 juin 2017

DEFENSE et ILLUSTRATION d' EPICURE

  "Je me suis souvent étonné qu'on ait dit tant d'âpres et violentes invectives contre Epicure dans les siècles qui se sont écoulés après lui, quand son esprit admirable, la grâce de son langage, la bonté de son naturel, la douceur de sa conversation, enfin la tempérance qu'il avait gardée dans toute sa vie, et la constance qu'il fit paraître en sa mort l'avait rendu si cher à ses amis, si admirable aux yeux de ses disciples et si estimé des Athéniens". William Temple, "Sur les jardis d'Epicure" 1685, Coll Rivages 720 p 38. ... [Lire la suite]
02 juin 2017

De la PERTE et du RETOUR : NERVAL

  Les poètes n'ont pas attendu les déclamations tonitruantes de Nietzsche pour s'apercevoir que Dieu était mort. Dans les années 1850 Nerval écrit la suite des sonnets qui formeront "Les Chimères", d'une fascinante beauté, impénétrable, énigmatique. Je voudrais donner ici quelques extraits, trop rapides, de deux sonnets publiés sous le titre "Le Christ aux oliviers" - remarquables comme chacun pourra voir. Jésus est dans la nuit profonde de l'angoisse pendant que ses disciples dorment :        "Ils... [Lire la suite]