20 mars 2019

Sur le DEFAUT de DIEU : Hölderlin

     "Il n'a besoin  ni d'armes ni de ruses    Avant que l'aide le défaut de Dieu". (Vocation de poète) En quoi le "défaut" de Dieu peut-il être une aide ? Défaut traduit Fehl, du verbe fehlen : échouer, manquer. On peut entendre le manque de Dieu, au sens subjectif : Dieu me manque - ou au sens objectif : manquement de Dieu, parce que Dieu s'est détourné. Hölderlin dira :" Lorsque Dieu détourna de l'homme son visage...". L'histoire de l'Occident c'est le détournement progressif du divin, que notre... [Lire la suite]

20 septembre 2017

Du GRAND AUTRE (2) - Le détournement catégorique

  Nous possédons deux versions du poème "Vocation du poète". La première conclut en disant : " Il n'est pas besoin d'honneurs ni d'armes, tant que Dieu nous reste proche". La seconde : "L'homme (...)  n'a point besoin d'armes ni ruses, avant que l'aide le défaut de Dieu". Revirement spectaculaire. Que s'est-il passé dans l'esprit de Hölderlin, qui puisse éclairer ce revirement ? Le Dieu qui était proche, celui de la tradition protestante, de la philosophie occidentale, ce Dieu s'est éloigné, s'est, selon ses termes,... [Lire la suite]
13 octobre 2009

JOURNAL du 13 octobre : DESAISISSEMENT

La cause est entendue : il me faut impérativement faire une brêche, décrire une courbe, rectifier le cours, me réorienter. Je me suis quelque peu perdu dans l'intellect, et mon esprit renâcle, piaffe et s'ébroue. C'est le corps qui se met à parler, il est vrai à sa manière confuse et irrationnelle, mais non sans raison. J'ai parlé ici des niveaux respectifs du sôma, de la psyché et du noûs. Il était temps de me mettre en accord avec moi-même et d'opérer la nécessaire révolution de mon comportement. Rien ne sert de spéculer à... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,