10 février 2014

ANATOMIE de l' ESPOIR

    On dit que l'espoir fait vivre. Et s'il faisait mourir? Cette proposition peut surprendre, si l'on voit que l'espoir relance indéfiniment le désir, le métonymise, l'éternalise, renvoie dans un avenir indéfini une supposée satisfaction. Entre le moment présent où le désir formule ses réquisits et le futur où le désir rencontre la réalité, satisfaisante ou décevante, on peut avoir le sentiment de "vivre", brûlant de l'espoir de la réussite. Et comme la réussite est toujours partielle, marquée de ce "ratage" inévitable... [Lire la suite]

22 novembre 2011

Du MONSTRUEUX CONTEMPORAIN

                                                                    VI                                                   DU MONSTRUEUX CONTEMPORAIN     Dans "monstrueux" on entend encore faiblement "montrer",... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juin 2010

SCHOLE : ECOLE de l'A-PHILOSOPHIE

Originellement "scholè" désigne un arrêt, une pause, une trêve, une rupture de mouvement. D'où l'idée de repos, de loisir. C'est ce second sens qui s'est imposé  : scholè de l'homme d'action qui se retire en son domaine pour réfléchir, lire, étudier, écrire, méditer. A la scholè des  Grecs correspond l'"otium" des Latins, exact opposé du "neg-otium", action utilitaire et marchande. La scholè sera l'activité noble du patricien, du lettré, du philosophe, de l'écrivain. Montaigne en sa... [Lire la suite]