04 juin 2019

PAR RAPPORT A NOUS, LA MORT

  Je voudrais revenir encore sur la formule d'Epicure : "mèden pros hèmas einai ton thanaton" (Lettre à Ménécée, 124) : "la mort n'est rien par rapport à nous" - traduction de Marcel Conche - bien meilleure que l'habituelle : "la mort n'est rien pour nous", laquelle induit en sous-main une sorte de déni, laissant croire que la mort n'est pas, et que nous serions en quelque sorte dispensés de mourir. Dire "par rapport à nous" c'est mettre en avant le non rapport : la mort existe, c'est le fait massif qu'il n'est pas question de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

01 mars 2016

De la HAINE à l'égard des FEMMES

  Ce qui m'intrigue profondément, et qui devrait faire l'objet d'une réflexion serrée, c'est la haine séculaire des religions monothéistes à l'égard de la femme. Le Dieu un, par exemple, qui se supporte aisément d'être trinaire, le père, le fils et le saint esprit, à l'exclusion manifeste de la mère - selon un schéma d'engendrement viril qui laisse songeur ! On dira que c'est un modèle purement spirituel, nullement physiologique, et que la naissance organique n'a rien à y voir. Et pourquoi la spiritualité serait-elle masculine... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2012

SURMONTER le DESENCHANTEMENT

              Le désenchantement est un moment nécessaire et inévitable de la maturation psychique et philosophique. Comment, en effet, serait-il possible de maintenir les illusions de l’âge enfantin, où nous croyons que toutes choses ne sont là que pour nous, pour notre petit confort, notre sécurité et notre bien-être ? Relisons ce que Freud disait du narcissisme primaire, de la confusion originelle du moi et de l’entourage lorsqu‘il s’étonne de la perpétuation, chez certains humains, du... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,