09 août 2017

Le CHANT des ORIGINES :Chant troisième, 6

                              6   Puisses-tu m'être douce, ô mort si tu surviensSans prévenir, et m'emportantInsensible comme vient douce la briseDans le feuillage recueilli. Sans rien sentirSans rien penser, comme ue ombre qui passeEn silence, emportant avec elle la lumière du jour,Comme la nuit, comme une amanteVous enveloppe da sa tendresse émueEt vous dépose sans un mot dans l'intime paysDont personne ne revient.Ou que le corps, épuisé de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,