23 août 2013

RETOUR au CORPS : psychiatrie et méditation

    Qui a dit : "C'est dans ce corps long de cinq coudées que je trouverai le monde, l'origine du monde, la cessation du monde et le sentier qui mène à la cessation du monde"? Gageons que ce n'est pas un penseur occidental, et même le sublime Epicure, si soucieux de la santé et de l'équilibre du corps n'est allé jusque là.  Le corps et non l'esprit, et l'âme, et le moi, et le soi encore moins. Car l'esprit est comme un singe qui saute de branche en branche. Et l'âme est introuvable, le moi illusoire et le soi une... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 août 2010

ESTHETIQUE EPICURIENNE

"Pour moi, c'est assuré, je ne sais plus à quoi reconnaître le bien, si je mets de côté les plaisirs pris aux saveurs, et si je mets aussi de côté les plaisirs pris à l'amour, ceux pris au sons et ceux pris aux formes". Epicure : traité "Sur la fin". Et dans la lettre à Pythoclès : "Fuis toute espéce de culture, bienheureux, toutes voiles déployées". Voilà qui est clair : saveurs, sons, formes, ce sont les données de la perception sensible. Plaisirs de l'amour, encore la perception sensible. On notera que la rencontre amoureuse ne se... [Lire la suite]
29 avril 2009

DU MOI ECLATE

Qu'est ce qu'un Moi éclaté? Mettons de côté toute référence à la pathologie et supposons qu'on puisse concevoir une pleine santé, une grande santé, non dans un moi structuré sur le mode paranoïaque ou normopathique ( ni obsession mégalomaniaque, ni conformisme social intériorisé) mais comme mode d'être, de sentir, de parler et d'agir selon le principe de multiplicité. Qu'est ce à dire? Nous croyons généralement que le moi doit être unifié, totalisé, voire totalitaire : un corps, une âme, un esprit, un caractère, une personnalité,... [Lire la suite]
11 juillet 2008

DES PLAISIRS CORPORELS

Que l'ami lecteur me pardonne, mais parler de soi peut-être aussi un exercice profitable, bien que risqué. Epicure fait bien d'énoncer une éthique des plaisirs, mais lui, comment vivait-il au quotidien, cette question m'interresserait beaucoup. Comment un théoricien concilie-t-il les intuitions et l'expérience concrète? Je me dis quelquefois que l'homme heureux ne parle jamais du bonheur et qu'il faut en manquer pour en faire une théorie, comme si la résolution intellectuelle pouvait correctement diriger la sensibilité. Je sais moi,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,