09 janvier 2012

De la VERITE du CORPS : SCHOPENHAUER

    « Chacun a pu se convaincre par expérience que sa connaissance est dans une dépendance absolue au cerveau, et il est aussi facile de croire à une connaissance sans cerveau qu’à une digestion sans estomac ». (Schopenhauer : Suppléments au Monde, XVIII). C’est Schopenhauer qui, le premier à l’époque moderne, donne au corps sa véritable place dans la philosophie, et ses lettres de noblesse. Pourquoi le corps? Parce que le statut du corps est double. D’une part, comme objet sensible, il est offert à la... [Lire la suite]