05 avril 2018

DEPRISE PYRRHONIENNE : insaisissabilité et epochè

  Diogène Laerce expose la philosophie de Pyrrhon : "Il suivit Anaxarque partout, au point même d'entrer en contact avec les sages nus de l'Inde et avec les Mages (de Perse). Telle paraît bien être l'origine de sa très noble manière de philosopher : il introduisit en effet la forme de l'insaisissabilité et de la suspension du jugement". Deux notions majeures, qui ne sont pas à proprement parler des concepts, plutôt des anti-concepts, machines de guerre destinées à ruiner toute prétention de saisie intellectuelle, à l'opposé de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 octobre 2015

PENSEE de la VACUITE, PENSEE du MILIEU

  "La vacuité n'est pas la vacuité mais la claire conscience de la vacuité". C'est ce qu'écrit Patrick Carré commentant le Soûtra de l'Estrade du Sixième Patriarche Houei Neng. Que signifie ? La vacuité n'est pas la vacuié, en ce sens que ce serait une grave erreur de considérer la vacuité comme un non-être qui s'opposerait à l'être, de s'obnibuler sur l'absence de substance de toutes choses, et, conséquemment, de verser dans une position nihiliste : rien n'existe, tout est vide et néant. En fait Bouddha avait déjà condamné les... [Lire la suite]
02 janvier 2011

De la SURFACE ABSOLUE

La "Surface Absolue" n'est pas exactement un concept, dans la mesure où tout concept est différentiel, comprenant et exprimant une réalité finie, définissable par distinction d'avec un autre concept, lui-même expressif d'une autre réalité. Par exemple : "temps" par opposition à "espace".  Mais les philosophes ont de longtemps créé des notions englobantes qui ne s'opposent à rien, ne délimitent rien, désignant la totalité absolue dont ils s'efforcent de rendre compte par un terme absolu, ce qui, en toute logique, est une... [Lire la suite]