05 juillet 2017

Le CHANT des ORIGINES : EXODE

                              EXODE          Dès le matin      Cela chante dans ma tête      Je suis branché sur l’univers      Radio spatiale       Immensité !        Il était las des hommes Héraclite      Il se retira dans le temple d’Artémis, à Ephèse,      Aux... [Lire la suite]

09 juin 2017

Le MEDITANT : poème

          Son pauvre secret       Il le garde en son coeur         Hagiographie de mille plaies       Il compte au dieu du Temps les heures         Toutes ses chaînes       Il les enroule têtu autour du chêne         Assis jambes croisées       Il laisse s'épuiser les pensées         Dans la soie des roseaux       S'égayent égrillards des... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS III - IVRE COEUR

                 IVRE CŒUR                          Mon cœur se serre de désir Parfois on dirait qu’il va s’arrêter Cela fait comme un grand trou dans la poitrine Ça bouillonne, ça enfle, ça tourbillonne Et puis ça se déchire J’ai peur et j’exulte Je me sens vivant, exaspérément Et je me dis : je m’en fous de crever, ici, manintenant Ou dans mille ans Le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 avril 2011

EMPEDOCLE (9) : La pensée du diaphragme

Empédocle évoque à plusieurs reprises la "vigueur, la robustesse, la richesse" du diaphragme chez l'homme d'exception, capable de ressentir "dans sa poitrine" le don infini des éléments constitutifs, de se nourrir de cette générosité inépuisable, d'en nourrir sa pensée, de la même manière que le coeur se nourrit de l'afflux du sang, s'enrichit de ses dons pour entretenir et fortifier la vie. Le diaphragme est peut-être moins à penser comme un organe distinct qu'une région globale, un lieu énergétique, la confluence mobile et motrice... [Lire la suite]