18 mars 2020

SPONTANEITE : du mouvement et de l'écriture

  Souvent le soir, après une journée banale qui à tout autre que moi n'inspirerait que de l'ennui, je me surprends à penser : ah, demain matin, une autre plage de joyeux travail d'écriture ! Une nouvelle expérience de pensée, de réflexion, de création ! De pensée, oui bien sûr, mais ce n'est pas l'essentiel, l'essentiel c'est d'être tout à soi, seul face à la page blanche, seul à faire naître mot à mot, phrase à phrase, une pensée, un texte, un poème qui n'existait nulle part et en aucun temps, et qui, dans ce moment très... [Lire la suite]

19 décembre 2019

HISTOIRE de COUPS de BATON : le maître Chan

  L'enseignement, j'entends par là la transmission de savoirs et de préceptes de maître à disciple, serait-elle une forme subtile de karma, alors même qu'il vise en théorie à une libération de l'esprit ? Le risque est grand qu'une nouvelle couche de conditionnements vienne recouvrir l'ancienne, redoublant l'assujettissement sous couvert de le supprimer. On se demandera même si tel maître de sagesse ne vise pas, inconsciemment, à exercer une tutelle sur ses adeptes, chargés d'éterniser son nom. Et c'est ainsi que la vertu d'un... [Lire la suite]
11 décembre 2019

L' ESPRIT ORIGINAIRE : le Soutrâ de l'Estrade

  La scène se passe au septième siècle, en Chine, sur le mont Feng-mou de la Prune Jaune. Le Cinquième Patriarche, pour stimuler l'esprit de ses disciples, les met au défi, chacun, d'écrire un quatrain qui manifesterait clairement son essence originaire. Les moines, trop paresseux pour entreprendre une telle tâche, s'en remettent au plus avancé d'entre eux, Chen-sieou, qui, la nuit venue,  sur le mur de la galerie, écrivit sa stance à la lumière d'une bougie :             Mon corps est l'arbre... [Lire la suite]
05 octobre 2018

Au DIABLE la METHODE ! : de l'ataraxie

  Le trait commun des philosophies hellénistiques est la recherche du souverain bien, posé comme "telos" : terme, but, fin dernière. Ce souverain bien est défini comme ataraxia, absence de troubles. Les méthodes proposées pour y parvenir divergent, mais la fin est la même. On pose en avant de soi un certain idéal de vie, une image de l'excellence, et l'on se met en route pour y parvenir. De la sorte on crée inévitablement une tension entre le présent (l'état actuel de la sensibilité et de la pensée) et le futur espéré. Cette... [Lire la suite]
07 septembre 2017

De la LIBERTE de PENSER

  Selon un adage célèbre le Chinois est confucéen le matin, bouddhiste à midi, et taoïste le soir. On peut lire la chose dans l'ordre que l'on voudra. Et quelle nation réussit l'exploit de tenir un discours rigoureusement marxiste-léniniste tout en pratiquant gaillardement le capitalisme le plus effréné ? Hier la Chine était un pollueur hors pair, aujourd'hui elle se convertit brutalement à l'écologie. Nous nous étonnons à juste titre : comment est-il possible de tenir ensemble les positions les plus antagonistes sans en être... [Lire la suite]
01 août 2012

De la VOIE - et du SPHAIROS : Shin Jin Mei

          « La voie est ronde, en paix, large comme le vaste cosmos, parfaite Sans la moindre notion de demeurer ou de rompre ».   C’est le septième apophtegme du Shin Jin Mei, « Recueil sur la foi en l’esprit » du Maître Sosan, un des fondateurs du Chan, bouddhisme chinois. Ce poème admirable a de quoi provoquer une salutaire stupeur, prélude indispensable à l’éveil. Le lisant, je n’ai pu m’empêcher d’évoquer mes amis les Grecs, en particulier Empédocle. Comment ne pas songer... [Lire la suite]
18 décembre 2009

Du REEL en PSYCHANALYSE

Il n'est plus guère intéresant de faire aujourd'hui le procès de la psychanalyse. Trop d'échecs, de dépressions récurrentes en signent la relative déconvenue. Il est loin le temps où Freud et ses disciples pensaient revolutionner  la conscience collective, et générer d'authentiques guérisons. Sans doute la psychanalyse n'est-elle pas vraiment une thérapie. Plutôt une exploration. Voire un chemin de connaissance. Dans un ouvrage important Serge Leclaire se proposait de "démasquer le réel". Qu'est-ce à dire? Par delà... [Lire la suite]
23 septembre 2009

THYMOS et PATHOS

Thymos est le siège mystérieux des affects, quelque part au centre de la poitrine, aux voisinages immédiats du plexus et du coeur. Il est imposible de rendre correctement ce terme en français : on balancera entre "âme", inutilisable, et "coeur", qui est moins chargé de relents religieux, mais trop précis, trop concret. Comment exprimer le tourment, les affres, les transports et les passions, tristes ou allègres, qui nous font frémir, trembler, palpiter, transpirer, transir, et quelquefois mourir? Tout cela c'est l'expérience sensible,... [Lire la suite]