03 août 2015

CHAP XXVIII - ETHIQUE

                   CHAPITRE VINGT HUIT : ETHIQUE       TABLE   1 Fondement de l'Ethique 2 Voie Moyenne 3 Ethique de l'Idiotie 4 Ethique de la Joie 5 Résolution éthique et savoir tragique 6 Sublimation 7 Du Deuil et de la Gratitude 8 Savoir, devoir, espoir 9 Programme de pratique épicurienne 10 De la Liberté de nature 11 Vivre et penser 12 Pratique du corps         1 Fondement de l'Ethique   A tout prendre,... [Lire la suite]

09 juillet 2015

De la RESOLUTION

  J'ai décidé, autant qu'il est en moi, d'être en bonne santé. "Quoi, dira quelqu'un, que voilà une étrange résolution ! Que faites-vous des invasions microbiennes, des épidémies virales et autres infections imprévisibles et catastrophiques ? Sans parler des désordres internes que ni la conscience ni la volonté ne sauraient connaître ou réguler. De quelle outrecuidance ce projet ridicule autant que vain ?". Tout cela est vrai, mais il n'empêche. On ne peut ni prévoir ni éviter les maladies, mais rien ne nous oblige à les... [Lire la suite]
30 décembre 2013

MORT au BONHEUR ! : d'une étrange tyrannie moderne

    Je ne crois pas aux recettes de bonheur dont on nous abreuve ces temps-ci, sans doute pour combattre une certaine morosité sociale et politique, laquelle à son tour est l'indice d'une inquiétude plus diffuse. Que chacun y aille de sa petite recette personnelle pour parer à l'âpreté des temps, quoi de plus légitime?Ce qui l'est moins c'est le battage public, la médiatisation irritante de nos penseurs patentés, toujours les mêmes, à croire qu'il n' y a que deux ou trois cerveaux en France et en Navarre, chargés de penser... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
04 décembre 2013

LIBERTE et BONHEUR

    Larguez les amarres! Il y a de la beauté dans la liberté, mais une beauté un peu triste, très cher payée, et dont le bénéfice n'est pas toujours évident. Il faut un peu de temps pour en goûter toute la saveur. On sent intensément ce que l'on perd, rarement ce que l'on gagne, dont le bienfait ne se mesure que négativement, à l'aune de la gêne évitée, de la dépendance annulée. Encore faut-il bien se souvenir de l'état précédent où l'on pestait contre les entraves. La nouvelle situation nous semblera bientôt si... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 mai 2011

Le TEMPS du BONHEUR : EPICURE

"Que nul, étant jeune, ne tarde à philosopher, ni, vieux,  ne se lasse de philosopher. Car il n'est pour personne, ni trop tôt ni trop tard pour assurer la santé de l'âme. Celui qui dit que le temps de philosopher n'est pas encore venu ou qu'il est passé, est semblable à celui qui dit que le temps du bonheur n'est pas encore venu ou qu'il n'est plus." (Epicure, Lettre à Ménécée, début). Il existe une temporalité du bonheur comme il existe une temporalité de la vie toute entière. Le bonheur c'est en grec eudaïmonia, en quoi... [Lire la suite]
18 octobre 2010

Du CONTENTEMENT

"Vivre content", voilà un beau programme, et une noble ambition! Mais au moins cela est relativement réalisable. Mais attention, être content ce n'est pas être contenté, et encore moins être heureux. Qui peut se déclarer contenté, s'il est bien clair que pour cela il faille un improbable concours de circonstances, une occurrence parfaite des objets et des situations qui nous donneraient une pleine et entière satisfaction, dans une adéquation durable du désir et des rencontres? Quant au bonheur, les conditions sont telles... [Lire la suite]
09 mars 2009

EUDEMONISME

L'eudémonisme c'est la philosophie du bonheur. Son postulat est que le bonheur est accessible dans cette vie même. C'est la position dominante des sages grecs de l'époque hellénistique, épicuriens, stoïciens, cyniques, cyrénaïques et sceptiques. J'ai la plus haute estime pour ces diverses pensées : ils ont raison de placer la question du bonheur, ou plutôt de la félicité, au centre de leurs préoccupations, avec leurs différences évidentes quant aux moyens à mettre en oeuvre. Mais c'est la possibilité même du bonheur que je conteste :... [Lire la suite]