28 avril 2016

Des RELATIONS d' OBJET, et de la LOI

    Lacan parle quelque part de l"hainamoration". Voilà qui fâchera la midinette, et plus encore le cortège dithyrambique des inconditionnels de l'amour. "Aime ton prochain comme toi-même" peut-on lire sur le fronton des synagogues. La devise est belle, mais chimérique. Pourtant elle exprime en sous-main une constatation fort réaliste, celle-là, que chacun s'aime d'abord, plus que tout, et qu'il serait souhaitable de tirer autrui du néant où il est spontanément placé, pour lui conférer un peu de cette considération qui ne... [Lire la suite]

22 février 2016

L'EMPATHIE et la LOI

  La pratique de l'empathie, si difficile, si problématique, suppose, pour être juste et efficace, une claire, inaltérable position médiane, un positionnement rigoureux du tiers, c'est à dire, entre celui qui parle et celui qui écoute, une instance désubjectivée, neutre si l'on veut, à laquelle se réfère l'écoutant, et à laquelle il s'efforce de renvoyer le parlant. C'est la position de la vérité, qui, si en tant que telle, n'est pas énoncée, ou si rarement, n'en reste pas moins la référence à laquelle chacun fait appel.... [Lire la suite]
12 juin 2015

L' UN et l' AUTRE

L’UN et l’ AUTRE     Peut-être faut-il penser l’Un comme la structure fondamentale du mythe : mythe de l’amour, exemplairement décrit par Platon dans le Banquet, comme effort désespéré de reconstruire l’unité perdue en se collant à la part manquante, de récupérer cet autre qui nous aurait été soustrait par la malignité des dieux. Mythe politique : constituer une société homogène où les divers composants se fondraient en une harmonie supérieure, effaçant les singularités de classe, d’origine, d’intérêts, de... [Lire la suite]