29 mai 2019

Des DEGRES de l' ECRITURE : aphasie,poésie,discours

  Le degré zéro de l'écriture c'est le silence de la feuille blanche, qui, à son tour, se différencie entre le  mutisme et l'aphasie. Par mutisme il faut entendre la forme pathologique, où tout l'appareil du langage est pour ainsi dire bloqué dans la gorge. L'aphasie, qui lui ressemble de l'extérieur, est tout au contraire cette réserve de vacuité où se tient celui qui en sait trop pour dire, qualité pyrrhonienne par excellence. L'aphasique est au plus près du réel. Le degré un serait la poésie : c'est un subtil mélange de... [Lire la suite]

03 mai 2019

De l' APHASIE : Pourquoi Pyrrhon n'a pas écrit

  Il est curieux que Pyrrhon n'ait laissé aucun écrit. Et qu'il n'ait pas fondé d'école, au sens propre du terme, à une époque où chaque philosophe novateur avait le souci de laisser un enseignement et de définir un mode de transmission. Comme Bouddha en son temps Pyrrhon veut agir directement sur l'esprit de ses contemporains, y provoquer un éveil par son exemple et sa parole. A lire Diogène Laerce il aurait tenté quelque temps de promouvoir une sorte de contre-philosophie, renversant toutes les thèses en usage,  prônant... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 octobre 2018

PURGATION PYRRHONIENNE

  Le pyrrhonien ne détermine rien de façon dogmatique et suit les apparences (phainomena) : "lorsque des impressions variées nous frappent, nous dirons qu'elles apparaissent, les unes et les autres ; et la raison pour laquelle ils posent, disent-ils, les apparences, c'est qu'elles apparaissent". (DL,IX 107) J'aime cette position purement nominative, qui éxclut tout développement, tout verbiage ; les apparences apparaissent et sont les apparences parce qu'elles apparaissent. Que dire d'autre ? Il s'agit bien de ramener l'usage... [Lire la suite]
04 avril 2018

ODE à PYRRHON : Timon de Phlionte

  Voici l'éloge que Timon composa à l'adresse de Pyrrhon :   "O vieillard, ö Pyrrhon, comment et d'où as-tu trouvé moyen de te dépouiller   De la servitude des opinions et de la vanité d'esprit des sophistes ?   Comment et d'où as-tu dénoué les liens de toute tromperie et de toute persuasion ?   Tu ne t'es pas soucié de chercher à savoir quels sont les vents   Qui dominent la Grèce, d'où vient chaque chose, et vers quoi elle va". Les "sophistes" ici nommés ne me semblent pas correspondre à ceux... [Lire la suite]
25 avril 2011

DE l APHASIE : Phie de la Non Pensée IV

                                                 DE  L’ APHASIE                                                            I      L’aphasie pyrrhonienne n’a rien d’un mutisme pathologique, d’une parole entravée ou impossible.... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2009

RETROUVER LE CORPS

Il reste à conquérir une pleine autonomie corporelle. C'est comme si la voix du corps avait été forclose de longues années, au profit de je ne sais quelle aphasie psychosomatique. On sait que cette dernière structure : silence de la pensée, étouffement de l'émotion et du désir, indifférence pulsionnelle et ralentissement affectif sont une sorte de mort, à laquelle seul le symptôme physique offre une fallacieuse mais nécessaire issue. L'hypocondriaque, le mutique et le psychosomatique sont en réel danger. Ils se bloquent dans le... [Lire la suite]