26 juillet 2016

LA PEUR et l'ANGOISSE

  On distingue la peur de l'angoisse par la référence à l'objet. La peur est déclenchée par un objet réellement présent et menaçant : un précipice, un animal furieux. L'angoisse nous trouble d'autant que l'objet est invisible, hors perception. Quelque chose menace, dont je ne sais rien, et si les affects sont bien réels et constatables, l'objet, s'il existe, se dérobe à l'analyse. Ce qui fait que l'angoisse est à la fois réelle et irréelle, ce qui contribue encore à intensifier le trouble. Mais ce n'est peut-être là qu'une... [Lire la suite]

09 mars 2016

De l' ANXIETE

  L'anxiété est l'angoisse spécifique de l'avenir, perçu comme menaçant, voire catastrophique. L'anxieux se tient pelotonné dans ce présent fragile, comme s'il pouvait empêcher par sa crainte le cours irrépressible du temps qui l'entraîne dans l'incertitude du futur. Demain sera forcément pire qu'aujourd'hui : au moins le présent, fût-il pesant et désagréable, est connu, alors que demain peut être n'importe quoi. Dès lors l'imagination s'enfle à inventer des monstres, des situations inextricables, multipliant à l'envi les... [Lire la suite]
31 octobre 2009

ETHIQUE de la BRECHE : du nomadisme existentiel

Comment vivre dans la brèche? Cette expérience-là est decisive. Pas moyen de revenir en arrière, sauf à se déjuger de tout. A se mépriser. A se haïr définitivement. Posture solaire. Et solitude sans consolation. La brèche, c'est ce savoir irréfutable, irrévocable qu'il n'est aucun remède. Savoir tragique. Comment le dire, le signifier sans grandiloquence, sans apprêt, en toute simplicité? Les dieux sont morts, la connaissance est impossible, l'espoir fallacieux, l'illusion funeste. A-lètheia : dévoilement de la caducité, de... [Lire la suite]
29 octobre 2009

De l'ANGOISSEMENT, et de la LIBERTE PSYCHIQUE

Le symptôme, c'est ce qui protège de l'angoisse. Vient un moment, parfois, où les enbesognements du symptôme cédent, et c'est le hiatus. Par cette brêche l'angoisse fait retour. Mais j'aimerais, quant à moi, commettre un néologisme, plus expressif de l'expérience psychique : angoissement, plutôt qu'angoisse, signalant par là le mouvement d'envahissement, l'irréfutable montée des eaux dans une âme déboussolée. D'aucuns déclarent que dans la psyché seule l'angoisse est expérience de vérité, moment de révélation trouble de la... [Lire la suite]
03 février 2009

L' ANGOISSE DE LA BEAUTE

La beauté reste pour moi une énigme. Quelques philosophes se sont risqués à des définitions qui compliquent les choses plus qu'elles ne les éclairent. Je suis donc renvoyé à mon aperception personnellle, et aux sentiments qui l'accompagnent. Hume parle du plaisir que procure la beauté. Je pense que c'est le point de départ. Le beau produit une sensation de contentement dont la nature reste essentiellement  ambigüe : c'est ce que souligne Valéry en déclarant que "le beau c'est ce qui désespère". Formule étrange pour... [Lire la suite]