10 janvier 2020

LE TRIBUNAL DES IDEAUX

  Ce sont ici des variations de hasard sur quelques thèmes très simples, toujours les mêmes, avec des déplacements, des reprises, des circonvolutions, des essais et des ratages, comme font nos rêves : le rêveur est le personnage central de toutes ses fantaisies, alors même qu'il semble s'absenter. Le voilà représenté discrètement par un chapeau noir, un vélo, une maison sans toiture, et le plus souvent par un défaut, la pièce manquante ou le trou dans la structure. Il est impossible de tout dire, si bien que ce qu'on dit est... [Lire la suite]

13 juin 2019

Le CHOIX d'ACHILLE : de l'héroïsme

  On sait qu'Achille, sommé de choisir entre une vie courte mais glorieuse, et une vie longue, obscure et paisible, élit sans hésiter la première. Dorénavant il sait que le temps presse, qu'il mourra jeune, et que pour rester dans la mémoire des hommes il lui faudra accomplir dans l'urgence de grandes actions. Il sera le plus valeureux, le plus courageux de tous les Grecs. S'il méprise la vie obscure du laboureur c'est parce qu'il ne vit que pour la gloire, qui lui semble la seule vie digne d'être vécue, en assumant la... [Lire la suite]
27 avril 2016

De la HAINE et de l'AMBIVALENCE des SENTIMENTS

  Il faut de la force pour haïr, de la constance dans le coeur, une forte dose d'acharnement destructeur, et toutes ces dispositions me manquent au plus haut point. Je suis trop mou, trop velléitaire, trop versatile pour cela, et plus encore, j'estime que rien ni personne ne mérite autant de considération. On dit souvent que la haine est l'autre versant de la passion amoureuse, un renversement dans le contraire qui consiste à maintenir l'attachement, la détestation prenant le relais de l'adoration. Pour haïr très fort il faut... [Lire la suite]
02 juin 2009

DE LA LEGERETE : contre l'esprit de lourdeur.

La légèreté est chose difficile et délicate. Tout nous tire du côté de la lourdeur, et les actualités, et les nouvelles quotidiennes, et la pesanteur politique, et les perspectives d'avenir. Le ciel est irrévocablement gris. Il faut une sorte d'héroïsme pour se détacher, s'élever dans les airs. Même les rêves nocturnes témoignent d'une sorte de langueur préapocalyptique. Et l'effroi aux ailes de titan déchu vient nous frôler la nuit et nous arrache des grincements. Mais ce n'est pas nouveau. A tout prendre l'histoire n'est que la... [Lire la suite]