05 septembre 2012

SUICIDE de la PHILOSOPHIE : l' A-PHASIE

              Je m’éloigne tout doucement, jour après jour, des rivages de la philosophie, des ses mausolées de concepts, de ses architectures baroques et controuvées, de ses icônes et de ses maîtres. Ce n’est ni désespoir ni déception, ni attente frustrée, ni dégoût ou lassitude. C’est une évolution personnelle, qui jadis me fit chercher de ce côté-là ce que je ne trouvais ni dans la littérature ni dans la psychologie, et qui aujourd’hui m’en détourne lentement mais irrémédiablement. Ce n’est... [Lire la suite]