23 février 2018

DESCENDRE dans l' ANTIQUE CHAOS

  Un ami cher me communique cette phrase de Wittgenstein, qui m'interpelle fortement : "Quand on philosophe il faut descendre dans l'antique Chaos et se trouver bien là". Je voudrais analyser lucidement ce que cette idée provoque en moi : de la séduction, et de la terreur. Séduction, en ce que cette idée est éminemment juste, car, qui, en dehors du philosophe, peut envisager de se risquer dans ces abysses-là ? Déjà Démocrite avait donné le ton : "La vérité est dans l'abîme". L'abîme de Démocrite est-il identique au Chaos ?... [Lire la suite]

22 février 2018

DESCENDRE dans l'ANTIQUE CHAOS (2)

  C'est une question que me pose le même ami d'hier : pourquoi le Chaos intérieur serait-il si périlleux ? Ne peut-on envisager que, tout au contraire, descendre dans les profondeurs apporte sérénité, paix, sentiment d'existence et de continuité ? N'est-ce pas là le bienfait de la relaxation, voire de la méditation ? Et j'avouerai sans peine que j'ai bien connus de tels états, que je les connais encore, qu'il me suffit bien souvent de m'asseoir sur un banc, et, toutes affaires cessantes, de me laisser voguer et flotter pour... [Lire la suite]
08 mai 2013

"Le MOT qui RESOUT" : Wittgenstein

    Sa vie durant, si j'en crois Roland Jaccard, Wittgenstein fut passionnément à la recherche "du mot qui résout" (das erlösende Wort). Mais que s'agit-il donc de résoudre? Au premier chef les contradictions intérieures, comme l'opposition brutale entre le désir et la raison, le veule et le sublime, la hantise de l'idéal et les affres de la chair. Mais plus profondément entre le dicible et l'indicible : Wittgenstein n'a-t-il pas écrit que "ce qui ne peut se dire il faut le taire"? Envoyant la manuscrit de son Tractatus à... [Lire la suite]