29 mai 2020

DU PESSIMISME, et de Schopenhauer

  Schopenhauer, par la noirceur de certaines de ses analyses, s’est taillé une solide réputation de pessimiste : il n’y a rien à attendre de l’histoire, du progrès des techniques et des sciences, de la politique encore moins, les hommes étant ce qu’ils sont, dominés sans le savoir par l’aveugle vouloir-vivre. Mais ces propositions ne sont pas, au sens strict, pessimistes. Elles disent simplement, comme l’Ecclésiaste : rien de nouveau sous le soleil, tout changement n’étant qu’une variation superficielle, un peu d’écume... [Lire la suite]

26 mai 2020

ANATOMIE DE L' OPTIMISME

  "Je dois déclarer que l'optimisme, s'il n'est pas un simple propos irréfléchi de gens dont la plate cervelle n'héberge que des mots, me semble une opinion non seulement absurde, mais vraiment impie, car elle constitue une dérision amère en présence des souffrances sans nom de l'humanité" (Schopenhauer). Le ressort de l'optimisme c'est la conviction irraisonnée qu'à toute situation de crise ou de souffrance il existe une issue favorable. Comme on dit : les choses finissent par s'arranger. Mais nous savons bien que ce qui... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
08 avril 2020

DE LA JEUNESSE ET DU BAROQUE

  Prestige incomparable de la jeunesse ! Trois oeuvres baroques, inépuisables : le Cid de Pierre Corneille, les Trois mousquetaires d'Alexandre Dumas, Cyrano d'Edmond Rostang. Le Cid est écrit en 1637, l'action des Trois mousquetaires se situe autour de 1630, et Cyrano est un auteur de la même époque. On y sent frémir les derniers soubresauts de l'esprit de la chevalerie, pendant que le pouvoir se resserre, se centralise, se fortifie (Louis XIII et Richelieu) et que se profile, inexorablement, l'absolutisme royal. Quelques... [Lire la suite]
29 août 2019

KATASTROPHE - EPISTROPHE : de l'éphémère

  Je reviens tout doucement dans les bocages ensoleillés de l'apparence. Epistrophè. Strophè c'est le tour. Dans le théâtre attique la strophe désigne ce fragment poétique chanté par le choeur qui fait le tour de l'orchestre. Et l'antistrophe le mouvement inverse, avec un nouveau fragment de texte.  Il est remarquable que l'action dans la tragédie conduise inexorablement à la catastrophe. Katastrophè c'est le retournement qui entraîne la ruine et le désastre. Voilà un peuple, les Grecs, qui a conçu le pire possible comme... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
26 juin 2019

La JOIE en RE MINEUR

  Je distinguerai volontiers : la joie en sol majeur, la joie en ré mineur. Deux régimes très différents. La première, enthousiaste et impériale, pompes, trompettes et buccins, vient saluer les hauts faits du Prince, comme chez Purcell, "to celebrate, to celebrate this triomphant day". Et bien sûr, plus encore, les apothéoses, les victoires du dieu sur les puissances infernales, noêl, noêl, gloria, gloria et Te deum ! Déjà, émerveillé, le croyant voit se réaliser le miracle, la parousie tant espérée et toujours manquée, la... [Lire la suite]
27 décembre 2018

La VOIE et le CHEMIN : à FREDERIC

  Petite bafouille pour Frédéric.   Au petit matin, dans ces plages douillettes où la conscience flotte entre sommeil et réveil, j'eus la chance - une fois n'est pas coutume - de rêver que l'ami Frédéric venait, à la suite d'une causerie que je tenais sur "la voie et le chemin", au devant de moi pour me serrer la main. Ma foi, je me suis fait plaisir, par cette petite mise en scène, convoquant une sorte d'approbation silencieuse : mon propos devait avoir quelque valeur, après tout. J'essaie de dénouer le fil du rêve, et... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 septembre 2018

De la SURFACE ABSOLUE

La "Surface Absolue" n'est pas exactement un concept, dans la mesure où tout concept est différentiel, comprenant et exprimant une réalité finie, définissable par distinction d'avec un autre concept, lui-même expressif d'une autre réalité. Par exemple : "temps" par opposition à "espace".  Mais les philosophes ont de longtemps créé des notions englobantes qui ne s'opposent à rien, ne délimitent rien, désignant la totalité absolue dont ils s'efforcent de rendre compte par un terme absolu, ce qui, en toute logique, est une... [Lire la suite]
04 mai 2018

De la NEGATION du VOULOIR : SCHOPENHAUER

  Le problème qui travaille en profondeur la philosophie de Schopenhauer, noeud gordien, énigme et défi, est, à mon avis, le suivant : si la volonté agit souverainement dans les profondeurs, déterminant les motifs de l'action, emportant toutes choses dans le flux incessant et absurde d'un temps sans finalité, et si l'intellect lui-même, qui se croit doué de libre arbitre, obéit sans le savoir aux motivations de la volonté - alors comment pourrait-on concevoir et agir un détachement à l'égard du vouloir, et procéder à une... [Lire la suite]
03 mai 2018

SCHOPENHAUER avec HERACLITE

  La grande pensée de la Grèce antique, celle qui féconde en profondeur la première philosophie, est exprimée souverainement par Héraclite dans le célèbre fragment 30 : "Ce monde, le même pour tous, ni dieu ni homme ne l'a fait, mais il était toujours, il est et il sera, feu toujours vivant, s'allumant et s'éteignant en mesure". Il n'y a qu'un monde, celui-ci précisément, et qu'on le loue ou le refuse est indifférent. Suit la formulation homérique, reprise d'innombrables fois chez presque tous les auteurs : il était toujours, il... [Lire la suite]
02 mai 2018

De la TYRANNIE de l' HISTOIRE : SCHOPENHAUER

  "Un devenir éternel, un flux sans fin : voilà les manifestations de la nature du vouloir" - entendons du vouloir-vivre comme essence intime de la réalité. Que veut le vouloir-vivre ? Sa propre perpétuaton à l'infini. Ce qui signifie clairement qu'il n'y aura jamais de "dimanche de la pensée", de paix finale, de paradis sur terre, de jardin d'Eden. Schopenhauer n'est pas de ces idéologues qui croient que par le travail du concept, ou par le travail tout court, on puisse modifier en profondeur les conditions fondamentales de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,