16 décembre 2020

PHILOSOPHIE de la NON PENSEE : présentation

               PHILOSOPHIE  DE  LA  NON  PENSEE                                                        PROMENADES  AUX  FRANGES  DU  REEL                                 PRELUDE   Penser, et parler plus... [Lire la suite]

14 décembre 2020

DEAMBULATIONS de SURFACE : Phie de la non-pensée : 3

     DEAMBULATIONS  DE SURFACE                                                    I     La Surface Absolue est le degré zéro de la représentation. Comblées les crevasses, les profondeurs mystiques et les grottes des anachorètes, arasés les palais, les minarets, les donjons et les clochers, il ne reste que l’immense surface lisse, plane, homogène et isotope de la... [Lire la suite]
11 décembre 2020

DE l APHASIE : Phie de la Non Pensée IV

                                                 DE  L’ APHASIE                                                            I      L’aphasie pyrrhonienne n’a rien d’un mutisme pathologique, d’une parole entravée ou impossible.... [Lire la suite]
13 novembre 2020

LE SECRET D'EPICURE : fantaisie romanesque

                                          Lettres  sur  les passions  et  la vie  bonne       A  NICOLE                       De la glèbe obscure  S’élève parfois la rose  Blanche et lumineuse  Qui prononce la victoire    Sur le royaume des ombres.       ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 novembre 2020

LE SECRET d'EPICURE (suite 1)

                                                                     II         EPICURE  à  PYRRHON,  salut              Excellent ami ! Quelles que soient les oppositions que certains se plaisent à remarquer entre nos idées philosophiques, je sais bien que nul n’est plus cher à... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 octobre 2020

"NE PAS CEDER SUR SON DESIR"

    "Ne pas céder sur son désir" - telle serait, selon Lacan, l'éthique de la psychanalyse. Le sujet ne serait pas coupable parce qu'il contrevient aux impératifs du surmoi, ce qui est la position de Freud, en accord avec la position commune, mais tout à l'inverse, parce qu'il renonce à son désir, forme subtile de "lâcheté". Mais que faut-il entendre par : ne pas céder sur son désir ? La formule n'a de sens que par rapport au désir fondamental, celui qui définit, pour le sujet, sa manière originale d'être au monde, son... [Lire la suite]

18 septembre 2020

DES PASSIONS

  Les passions ne sont que ridicules. Risibles, ridicules et dérisoires. A qui regarde du dehors, avec le troisième oeil, la chose est entendue. Mais celui qui y est pris n'en perçoit pas les causes, la nature et les effets. Il marche bravement, sans regarder de gauche ni de droite, vers l'exultation, vers l'explosion. Ainsi va le monde depuis Adam et Eve. Ainsi va l'obsession de la puissance. Ainsi va la frénésie du pouvoir. Que voulaient-ils, les Mongols, lorsqu'ils ont déferlé sur les plaines d'Asie, conquis le Turkestan et... [Lire la suite]
04 août 2020

"LA VERITE EST DANS L'ABIME"

  Démocrite disait : "La vérité est dans l'abîme". Ce précepte vaut pour la théorie de la connaissance en général, mais il est loisible de l'appliquer à la dimension existentielle. Ce qui signifierait que le sujet est appelé à l'expérience de la vérité, mais qu'en même temps il en est incapable. Plus exactement : l'épreuve de vérité est la plus difficile, la plus risquée, la plus ténébreuse qui soit. Qui s'y aventure ne sait où cela le conduira, ni même s'il pourra faire demi-tour. L'image de l'abîme convoque celle du... [Lire la suite]
03 août 2020

DE L'USAGE DE LA PAROLE : PYRRHON

  Diogène Laerce nous donne trois indications sur le style de Pyrrhon, le statut de la parole et son usage dans ses rapports au public. Elles sont données dans un relatif désordre. Tentons ici de les raccorder et d'en dégager le sens. "Si quelqu'un le quittait au beau milieu d'un discours, il achevait ce discours pour lui-même" (IX, 63) "On le surprit un jour se parlant à lui-même ; comme on lui en demandait la raison, il répondit qu'il s'exerçait à se rendre utile". (IX, 64) "Dans les enquêtes (dialectiques), il n'était... [Lire la suite]
29 mai 2020

LE COURS DES CHOSES

  « Le cours des choses », voilà, me semble-t-il, l’expression la meilleure, la plus juste, la plus neutre possible pour dire ce à quoi nous avons affaire, en dehors de nous et en nous. Dans l’ancienne langue on entendait par « progrès » le mouvement en avant, l’avancée dans l’espace et le temps, sans connotation de valeur. Plus tard « progrès » désignera l’accroissement, le perfectionnement : l’idéologie a pris le pas sur la réalité lorsqu’on s’imaginera que l’Histoire est orientée vers une... [Lire la suite]