29 avril 2015

ETHIQUE de l' INESPOIR : SCHOPENHAUER

  "Des sphères brillantes en nombre infini, dans l'espace ilimité, une douzaine environ de sphères plus petites et éclairées, qui se meuvent autour de chacune d'elles, chaudes à l'intérieur, mais froides et solidifiées à la surface, des êtres vivants et intelligents sortis de l'espèce de moisissure qui les enduit - voilà la vérité empirique, voilà le monde". Schopenhauer : Suppléments du "Monde" chap I, début. La vie, les organismes, et la conscience, et l'intelligence, issus de la moisissure ! Et ce produit tardif de la... [Lire la suite]

03 avril 2015

PANDORA - de l'espoir

  "Auparavant, sur la terre, l'espèce humaine vivait loin des maux, à l'abri de la fatigue, de la peine, des maladies terribles qui font périr les hommes. C'est cette femme qui, en levant de ses mains le vaste couvercle de la jarre, les laissa échapper, et prépara aux hommes de pénibles soucis. Seule l'Espérance, n'ayant pas atteint les bords de la jarre, resta dans sa prison infrangible et ne put s'envoler au dehors : avant qu'elle sortît, Pandore avait laissé retomber le couvercle. Mille autres maux, néanmoins, sont répandus... [Lire la suite]
12 mars 2012

ELPIS : l 'ESPOIR et l' ATTENTE

L’espoir, dit-on, fait vivre. Mais on peut soutenir le contraire. Voyez Pascal : « nous ne vivons jamais, mais nous espérons de vivre » (Pensée 172). L’espoir est une anticipation passionnée d’un futur, qui n’est pas en notre pouvoir. Projection du désir sur un néant, s’il est manifeste que nous pouvons être mort dans l’instant.  Joie inconstante qui s’accompagne de crainte, tant l’avenir est  incertain. On y opposera sans peine la plénitude de l’instant présent, seul  temps réel, et le seul où puisse... [Lire la suite]