04 mai 2012

De la CONDITION FEMININE : EURIPIDE et le TRAGIQUE

      Voici le tableau de la condition féminine dépeint par Euripide : « Médée », vers 230 et suivants :         De tout ce qui respire et qui a conscience         Il n’est rien qui soit plus à plaindre que nous les femmes.         D’abord nous devons faire enchère         Et nous acheter un mari qui sera maître de notre corps,     ... [Lire la suite]

05 août 2009

ANAXARQUE et le KAIROS

Vitesse de l'atome : pour Epicure la plus grande vitesse concevable. Pour la caractériser de manière sensible : "comme la vitesse de la pensée". Cette dernière expression que je croyais proprement épicurienne, je l'ai trouvée récemment dans d'autres écrits de l'époque, chez Euripide je  crois. Même vitesse que l'atome et la pensée, selon le principe d'une isonomie absolue de la nature. Cette vitesse toutefois n'est pas perceptible comme telle, elle ne se manifsete que dans l'après coup. Je pensais à ceci, et voilà que... [Lire la suite]