14 décembre 2015

JOURNAL du 15 décembre 2015

  Nous voilà pris à la gorge entre la montée de l'extrême droite et le terrorisme, importé du Moyen Orient. S'y ajoute, pour faire bonne mesure, la crise écologique planétaire. On a parfois le sentiment, cela m'arrive assez souvent, de vivre sur une banquise menacée par la montée des eaux. Et alors je me demande : que pouvons-nous opposer à tous ces périls ? Notre société, notre culture, sont-elle si misérables, si corrompues, si chancelantes, que de toute manière nous allons couler ? N'avons-nous donc plus rien qui puisse faire... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 avril 2015

IMMANENCE et VIE CONTEMPLATIVE: Schopenhauer

  Vita contemplativa sans transcendance Dans le "Gai Savoir" Nietzsche annonce avec fracas la mort de dieu. Chez Schopenhauer, bien des années plus tôt, Dieu a discrètement, mais effectivement quitté la scène : nulle  référence au grand absent, qui a laissé vide, définitivement, la place de la transcendance. A-théisme, non sous la forme revendicative et ressentimenteuse des "laïcs", mais le plus tranquillement du monde, un détournement sans pathos, un aller-ailleurs. Pendant que Hegel s'échine à travailler à la... [Lire la suite]
11 mars 2010

De la VERITE comme LIMITE ABSOLUE

La philosophie, selon la tradition, se réclame d'une "amitié pour le vrai", ou d'un désir du vrai. "Platon est mon ami, mais la vérité plus encore". Les précurseurs de l'Antiquité hellénique proclamaient leur allégeance à l'A-lètheia, le non-voilé, tout en reconnaissant que le voile était de tout temps et de tout continent, et que la Vérité ne se profilait que dans les interstices, comme une ombre problématique, une énigme, une tentation dangereuse, et une impossibilité métaphysique. Ils se tenaient dans un rapport... [Lire la suite]