22 juin 2012

MOURIR sans PERIR : Lao-Tseu K-958

          « Mourir sans périr c’est la Longue Vie ». Comment entendre cette énigme de Lao-Tseu ? On sait que les Taoïstes ont forgé cette notion de Longue Vie, dont le sens nous échappe encore. Parfois ils parlent même des Immortels, ces figures emblématiques de la sagesse. Mais je ne crois pas que cette notion d’immortalité soit à prendre au pied de la lettre. Ce n’est pas le sujet individuel qui accède à l’immortalité, ce qui serait absurde, mais une certaine qualité de vie, une... [Lire la suite]

21 juin 2011

L'INDICIBLE de la SINGULARITE

Retour à la singularité. La singularité c'est du réel sans concept. Du réel dans la mesure exacte où existe un être dans le monde, qui a fait son apparition concrète (genesis), située dans l'espace et le temps, qui se développe selon sa propre logique interne (phusis), résiste aux agressions du dehors, un certain temps, puis décline et se désagrège. Tout ce qui est composé se décompose selon l'ordre du temps. A cela il n'est nulle exception. C'est la loi du réel. La singularité est une composition plus ou moins homogène,... [Lire la suite]
18 mai 2011

De la Riche INTERIORITE MEDITATIVE

Une riche intériorité méditative, voilà ce qui caractérise le philosophe selon mon coeur. Penseur certes, comme le veut Heidegger, mais d'une pensée qui se distingue radicalement de la pure et simple conceptualité. Toutes les grandes traditions, des Taoïstes aux Bouddhistes, des Antésocratiques aux Pyrrhoniens manifestent une profonde attention au développement de l'intériorité, recueillant  avec gratitude toutes les apparences phénoménales pour les intégrer dans la vision contemplative du tout. Mais ce tout n'est jamais... [Lire la suite]
28 janvier 2010

L'HUIS de la FEMELLE OBSCURE : LAO TSEU

"L'esprit de la Vallée ne meurt pas" Cela s'entend de la Femelle obscure.     "La porte de vallée obscure" S'entend de la racine de Ciel et Terre. Ininterrompue, elle paraît durer toujours. Son usage ne l'épuise pas.    Lao -Tseu : Tao tö King (VI) traduction de Marcel Conche.     Il est une secrète parenté entre les sagesses archaïques d'Orient et d'Occident. Comment ne pas songer ici à Hésiode et Anaximandre? La Femelle obscure,... [Lire la suite]