20 juin 2016

Du RETOURNEMENT CATEGORIQUE

    Retournement catégorique : voilà l'idée que je cherche, et que je trouve enfin. Depuis PLaton nous raisonnons à l'envers. La fameuse allégorie de la naissance du désir, à partir de la scission inaugurale exposée par Aristophane, revient à poser un état antérieur d'unité et de plénitude, état substantiel dont chacun conserverait la nostalgie, s'engageant dès lors dans un course éperdue pour retrouver la part perdue. L'unité est première, la scission est seconde. C'est ce modèle qui sous-tend nombre de mythologies et de... [Lire la suite]

26 août 2015

PUBLICATION : DE LA FAILLE ET DE LA VERITE - essais philophiques

                                                         DE LA FAILLE et DE LA VERITE                          PHILOSOPHER DANS LE VORTEX                                                ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 05:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 avril 2015

PANDORA - de l'espoir

  "Auparavant, sur la terre, l'espèce humaine vivait loin des maux, à l'abri de la fatigue, de la peine, des maladies terribles qui font périr les hommes. C'est cette femme qui, en levant de ses mains le vaste couvercle de la jarre, les laissa échapper, et prépara aux hommes de pénibles soucis. Seule l'Espérance, n'ayant pas atteint les bords de la jarre, resta dans sa prison infrangible et ne put s'envoler au dehors : avant qu'elle sortît, Pandore avait laissé retomber le couvercle. Mille autres maux, néanmoins, sont répandus... [Lire la suite]
18 mars 2015

HELLENIQUES -Poésie 16 - (4 à 5)

  MARS et VENUS : LUCRECE   "Toi seul accordes aux mortels le bonheur de la paix Puisque le dieu des armes, maître des combats féroces Mars, vient souvent se réfugier en ton sein Vaincu par la blessure éternelle d'amour. Il y pose sa belle nuque, puis levant les yeux Avide, s'enivre d'amour à ta vue, ô Déesse Et ployé contre toi supend son souffle à tes lèvres. Lorsqu'il reposera, enlacé à ton corps sacré Fonds toi en son étreinte et tendrement exhale Pour les Romains, Grande Vénus, tes prières de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 06:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 novembre 2014

NUIT et JOUR : Hésiode et Héraclite

           "De Faille (chaos) naquit Erèbe et la Nuit toute noire.        De Nuit naquit Feu d'en haut et Lumière du jour". (Théogonie d'Hésiode, vers 123 et 124) Ce qui mérite d'être relevé ici, chez Hésiode, c'est l'antériorité de la Nuit (personnifiée selon les codes du langage mythologique) sur le Jour. Le jour est issu de la nuit, qu'il faut penser comme une sorte de contenant originel - qu'il semble impossible de distinguer clairement de l'Erèbe, ténèbre d'en bas, obscurité... [Lire la suite]
12 mars 2012

ELPIS : l 'ESPOIR et l' ATTENTE

L’espoir, dit-on, fait vivre. Mais on peut soutenir le contraire. Voyez Pascal : « nous ne vivons jamais, mais nous espérons de vivre » (Pensée 172). L’espoir est une anticipation passionnée d’un futur, qui n’est pas en notre pouvoir. Projection du désir sur un néant, s’il est manifeste que nous pouvons être mort dans l’instant.  Joie inconstante qui s’accompagne de crainte, tant l’avenir est  incertain. On y opposera sans peine la plénitude de l’instant présent, seul  temps réel, et le seul où puisse... [Lire la suite]

07 mars 2012

De l'UNITE du JOUR et de la NUIT : HERACLITE

  « Le maître des plus nombreux, Hésiode. Celui-ci,  ils croient qu’il sait le plus de choses, lui qui ne connaissait pas le jour et la nuit : car ils sont un ». Hésiode exprime l’opinion commune qui se fie au plus apparent. Le jour n’est-il pas le royaume de la lumière, et la nuit son absence ? Est-il opposition plus tranchée, évidence plus manifeste ? Est-il de par le monde proposition plus unanime, vérité mieux partagée que celle-là ? Héraclite oppose à l’évidence une autre évidence. Deux... [Lire la suite]
19 novembre 2010

VISAGES de l'ALOGOS

Logos harmonique, beauté, équiliobre, ce sont les termes, qui depuis Winkelmann, définissaient le classicisme hellénique, dont Goethe encore se fait l'écho dans ses conceptions esthétiques. Mais depuis Hölderlin et Nietzsche cette image idéalisée a été profondément remaniée. Hölderlin a pensé l'essence du tragique dans "un accouplement monstrueux" de l'homme et du dieu ( "Remarques sur Oedipe et Antigone"). Nietzsche thématise l'opposition d'Apollon et de Dionysos, du rêve et de l'ivresse, de la tendance plastique  et de la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2010

L'HUIS de la FEMELLE OBSCURE : LAO TSEU

"L'esprit de la Vallée ne meurt pas" Cela s'entend de la Femelle obscure.     "La porte de vallée obscure" S'entend de la racine de Ciel et Terre. Ininterrompue, elle paraît durer toujours. Son usage ne l'épuise pas.    Lao -Tseu : Tao tö King (VI) traduction de Marcel Conche.     Il est une secrète parenté entre les sagesses archaïques d'Orient et d'Occident. Comment ne pas songer ici à Hésiode et Anaximandre? La Femelle obscure,... [Lire la suite]
07 janvier 2010

Le DESIR et le PROBLEME ETHIQUE

La question éthique par excellence, depuis l'Antiquité, c'est : comment gérer nos désirs? Pour y répondre avec sérieux il faut une connaissance préalable des rapports du Soma, de la Psyché et du Noos. Au delà des besoins corporels se pose la question du rapport entre LE désir et LES désirs, changeants, instables, tou jours renaissants et liés à une représentation d'objet. Il en résulte qu'on confond trop souvent le désir et l'objet, dans une simplification abusive, un peu naïve, où l'on croit pouvoir déterminer le désir par l'objet.... [Lire la suite]