26 janvier 2010

LA LUMIERE PHILOSOPHIQUE

"Que tous les sites sacrés de la terre soient assemblés autour d'un site, et la lumière philosophique autour de ma fenêtre, voilà maintenant ma joie". C'est dans ces termes énigmatiques, et singulièrement expressifs que Hölderlin exprime la condition de son nouveau bonheur. "Tous les sites sacrés" : entendons les innombrables sites où souffle le vent, où croît la végétation, où courent les rivières, où paissent les vaches et les chevaux, où les cimes des montagnes élèvent la pensée vers l'Illimité. Où la perception... [Lire la suite]

21 janvier 2010

HERACLITE

Hommage au plus fameux de nos penseur-poète de l'Antiquité qui dans une langue admirable de claire obscurité a su mettre au jour les prémisses d'une orientation de pensée dont nous sommes de lointains et bien médiocres héritiers. Mais ce nom, qui est aussi un symbole, évoque bien d'autres noms, plus célèbres peut-être, mais pas forcément plus justifiés. En tout cas Héraclite est celui qui, comme l'Apollon de Delphes, fait signe vers un horizon inaccessible mais nécessaire, qui dessine les contours de l'humain, entre les dieux et les... [Lire la suite]
20 janvier 2010

De l'ETERNITE et du MOUVEMENT : HERACLITE

"Elle est retrouvée, Quoi? - L'Eternité. C'est la mer allée Avec le soleil." Dans ces vers Rimbaud allie très logiquement la mer au soleil, le féminin et le masculin, le yin et et le yang pour célébrer les noces de l'éternité. Sans le jeu des contraires il ne saurait y avoir de mouvement, d'univers, de mondes, de dieux, d'hommes, d'animaux, et de vie en général. "Le dieu est jour-nuit, hiver-été, guerre-paix, satiété-faim". Le mouvement éternel des contraires détermine un double caractère des choses :... [Lire la suite]
15 janvier 2010

TEXTES sur HERACLITE

Je rassemble ici quelques textes plus anciens que j'avais rédigés sur Héraclite, pour permettre notamment aux auditeurs de l'UTLA de poursuivre leur réflexion sur cet immense penseur. Ces textes n'ont rien d'un cours  ordonné et structuré mais se présentent plutôt comme de libres divagations subjectives, motivées par le pur enthousiasme de la pensée. Le lecteur curieux trouvera en librairie de bonnes présentations, comme un "Héraclite" en collection GF. Par ailleurs je ne saurais suffisamment recommander la lecture... [Lire la suite]
14 janvier 2010

UNITE et CONTRARIETE : sur Héraclite

pensée du mouvement perpétuel et de la lutte des opposés une quelconque unité? Où est passée la formule "hen kai pan" Un et Tout? A l' évidence toute perception, toute sensation, toute image, toute conception même me renvoie immédiatement à l'un des contraires, et souvent à l'exclusion de l'autre. Quand il fait nuit je ne perçois rien du jour à venir. En hiver je ne souffre pas des chaleurs d'été. En tant de guerre je ne ne puy is me prélasser en un paisible jardin, si ce jardin est un champ de bataille. Et ainsi de suite.... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 06:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 janvier 2010

UNITE et CONTRARIETE II

Allons plus loin. Comment concevoir dans une pensée du mouvement perpétuel et de la lutte des opposés une quelconque unité? Où est passée la formule "hen kai pan" Un et Tout? A l' évidence toute perception, toute sensation, toute image, toute conception même me renvoie immédiatement à l'un des contraires, et souvent à l'exclusion de l'autre. Quand il fait nuit je ne perçois rien du jour à venir. En hiver je ne souffre pas des chaleurs d'été. En tant de guerre je ne ne puy is me prélasser en un paisible jardin, si ce jardin... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 06:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2010

DE LA MELANCOLIE DE HERACLITE

Une antique légende, illustrée encore par Montaigne et La Fontaine, présente Héraclite toujours en larmes et Démocrite toujours à rire. Deux tempéraments, dira-t-on, deux philosophies aussi opposées que le jour et la nuit. Et en général on vôtera plutôt pour le rire - qui est paraît-il le propre de l'homme - que pour une sombre disposition qui ne saurait entraîner que désespoir et désolation. Admettons. Mais l'opposition est peut-être plus formelle que réelle. Rire toujours, est-ce concevable? N'est-ce pas une autre manière de... [Lire la suite]
14 janvier 2010

PHYSIS , évidente et cachée

Deux énigmes grandioses résonnent du fond de notre histoire oubliée : "La nature aime à se cacher"  Héraclite La vérité est dans l'abîme"  Démocrite. A suivre la pente héraclitéenne on ne peut se déprendre d'un premier étonnement. La nature n'est-elle pas, comme le dit Marcel Conche dans les Essais sur Homère, l'"Evidente", celle qui se donne de toutes parts à voir, entendre, savourer, admirer et redouter? Nuages et soleil, terre, forêts et fleurs, rivières et plaines, quoi de plus évident, de plus présent? Et pourtant...... [Lire la suite]
02 août 2009

De la METAPHORE

Meta-phorien c'est trans-porter. Porter au delà. Faire passer d'un registre à un autre. La métaphore est au principe de l'activité poétique. Remplacer une idée par une image, par exemple : le lion pour la puissance paternelle ou royale. Dans cet exemple le même signifié court du premier registre au second, seule change le signifiant. Quand je veux saluer la virginité je parlerai de la neige immaculée. Le problème c'est qu'en recouvrant le premier signifiant (la paternité, la virginité) par le second (le lion, la neige) je cours le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,