18 mai 2011

De la Riche INTERIORITE MEDITATIVE

Une riche intériorité méditative, voilà ce qui caractérise le philosophe selon mon coeur. Penseur certes, comme le veut Heidegger, mais d'une pensée qui se distingue radicalement de la pure et simple conceptualité. Toutes les grandes traditions, des Taoïstes aux Bouddhistes, des Antésocratiques aux Pyrrhoniens manifestent une profonde attention au développement de l'intériorité, recueillant  avec gratitude toutes les apparences phénoménales pour les intégrer dans la vision contemplative du tout. Mais ce tout n'est jamais... [Lire la suite]

23 décembre 2010

Du FONDEMENT de l' ETHIQUE

A tout prendre, l'eudémonologie n'est qu'une sophisticaillerie plaisante et vaine : le bonheur étant impossible, la joie incertaine et fuyante, il ne reste qu'à pactiser avec le diable, lui soutirant deci delà quelque piécette de plaisir intersticiel, de quoi entretenir la flammèche de la vie, pour le seul bénéfice durable de l'espèce. Ne pouvant ni vivre ni mourir nous nous débattons entre le tragique de la perpétuation et la comédie de l'impossible. Victimes-complices d'un carnaval mirifique et dérisoire, nos exploits terrestres se... [Lire la suite]
22 janvier 2010

La LUMIERE et l'ORAGE : entre le nord et le sud

Le soleil donne sur les arbres. Le ciel est clair, avec cette petite aigreur matutinale qui donne comme un délicat frisson de plaisir. Déjà, en cette saison dite morose, un air printanier enveloppe les branches. Les maisons semblent sourire vers la rue qui s'extasie. C'est le sud, et chaque jour je bénis la bienheuse destinée qui m' a permis cette échappée vers la lumière. "Drang nach dem Süden!" : poussée vers le sud. C'est ainsi que dans la littérature allemande on qualifie cet attrait singulier, incompressible qui hantait Goethe,... [Lire la suite]
30 décembre 2009

Du COUP de FOUDRE

Qu'est ce qu'un coup de foudre? C'est d'abord un coup, et l'on ne prend pas garde, en général, à cette occurrence. Coup de pied, coup de lune, coup de blues, coup de barre...un coup avant toute autre chose, qui suspend la temporalité, qui étonne, bouleverse, renverse, frappe et tétanise, électrise, plonge dans la stupeur, coupe en deux, ravit, étonne et émerveille. Et puis voici la foudre, coup de foudre, à croire que Zeus en personne a lancé le feu du ciel, ou Apollon qui de ses traits perfides nous aurait stupéfié, ou Eros, ou... [Lire la suite]