10 août 2017

Le CHANT des ORIGINES : Chant troisième (2)

                    2   Certains meurent trop tôt D’autres meurent trop tard. Terrible est le lot de ces jeunes trop tôt Emportés par la mort. Ils n’ont connu Que l’affliction du corps, l’angoisse et le désespoir, A moins qu’un ange bienveillant les ait tôt libérés Des souffrances communes. Mais pire encore Le lot du vieillard qui se survit à lui-même Claquemuré dans l’agonie interminable Entre lit de douleur et chaise de douleur Dans le triste hôpital, sous les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juillet 2017

POURQUOI ECRIRE ? - anatomie d' un destin

    Regard rétrospectif : une longue existence accordée plus ou moins à l'exercice philosophique, mais travaillée plus encore, plus profondément, par l'amour de la poésie, et le désir tenace d'écrire une oeuvre de valeur. Aujourd'hui, la septentaine bien entamée, je me demande quel aura été le motif dominant de ma vie. Qu'est-ce qui vous pousse, vous motive, vous permet de traverser les épreuves en conservant l'énergie nécessaire, le désir de continuer, de parfaire, d'accomplir ? Je remarque, chez beaucoup d'auteurs, une... [Lire la suite]
22 juillet 2016

Le RADEAU et le RIVAGE : philo-sophie

  Voici une évidence  : sujet, rejet. Ou, dans l'ordre chronologique : rejet, sujet. Le rejet c'est l'acte fondateur, c'est par là qu'il faut commencer. Ce qui n'implique pas qu'il faille y rester. Si le rejet est sincère et définitif il n'y a pas lieu de s'y éterniser. Ce qui est fait, bien fait, n'est plus à faire. L'autre jour une personne me demandait si la philosophie n'entraîne pas un questionnement infini, et tel qu'aucune réponse est à jamais impossible. Ce n'est pas mon avis. Quand un problème est clairement... [Lire la suite]