02 août 2015

CHAP XXIX - METAPHYSIQUE

                   CHAPITRE VINGT NEUF : METAPHYSIQUE      TABLE   1 Qu'est ce que la métaphysique ? 2 Psychologie et Métaphysique 3 De la Métaphysique comme névrose 4 De l'Aïon et de l'éternité 5 Apeiron et Pragmata 6 Du Sujet Philosophe 7 La Lacération de Dionysos 8 Du Rire et de la Folie 9 Libération?          1 Qu'est ce que la Métaphysique ?   Arthur Schopenhauer écrit : "la métaphysique est une science de... [Lire la suite]

22 octobre 2014

DIFFERANCE : HERACLITE

    "Nous autres, héraclitéens...". Pour nous il n'existe ni substance stable, ni identité stable. "Panta rhei", toutes choses coulent, et nous coulons de même, emportés par le grand fleuve selon l'ordre du temps. Ce qui semble revenir à l'identique n'est jamais identique, mais toujours déjà autre, irréductible, irréversible et différent. Il n'y a que des différences, et la chose en elle-même diffère d'elle-même, déjà autre au moment même de son surgissement, glissant dans une forme nouvelle où elle s'évanouit et se... [Lire la suite]
26 mars 2014

"La MORT a VENISE" : APOLLON et DIONYSOS

    A quoi tient le charme exceptionnel de "La mort à Venise" de Thomas Mann? Le mot qui me vient c'est "envoûtement". L'envoûtement est un processus magique visant à fasciner quelqu'un pour le soumettre à notre volonté. Le livre fascine, en ce qu'il introduit le lecteur dans un monde enchanté, le conduit lentement par les dédales obscurs de la narration vers un abîme insondable, et le laisse pantelant aux rivages de la mort. Et tout cela sans pathos excessif, sans fioritures langagièes, mais avec une logique imparable :... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 mars 2012

La DETRESSE et l' ATTENTE : HOLDERLIN

« En attendant il me paraît souvent Que dormir serait mieux que d’être ainsi sans compagnon Et que de persévérer ainsi ? Et que faire dans l’attente, et que dire Je ne sais ; et à quoi bon des poètes en un temps de détresse ? Mais ils sont, dis-tu, comme les prêtres sacrés de Dionysos, Qui de pays en pays erraient en la Nuit sacrée ». (« Pain et vin », élégie de Hölderlin)              La poésie, en ces temps de barbarie, est une constante... [Lire la suite]
29 février 2012

DIONYSOS CIVILISATEUR : HOLDERLIN

  Hölderlin a plus que tout autre poète ressenti la douleur de la perte, la ruine des dieux antiques. Il sonde avec effroi le silence qui règne sur la terre, le blanc sidérant qui paralyse la pensée. Mais il refuse de désespérer, et dans l’attente même il édifie le Chant qui fera refleurir, non les dieux enfouis, mais de nouvelles figures de la médiation entre les hommes et les dieux. Il évoquera avec une piété reconnaissante trois figures successives : Héraklès, le héros bienfaisant, Dionysos le dieu-homme, et le Christ,... [Lire la suite]
27 février 2012

DIONYSOS : les "BACCHANTES" d'EURIPIDE

C’est un étrange dieu que Dionysos. A relire les « Bacchantes » d’Euripide je me suis mieux pénétré de cette singularité indéfinissable, énigmatique, dont les diverses facettes, complaisamment exposées dans le drame, composent une figure ouverte, résistant à toute totalisation. Bien davantage qu’Apollon, son frère en divinité, Dionysos décline toutes les identifications sans se résoudre en aucune, défiant toue logique unitaire et binaire. Il n’est ni dieu selon les canons ordinaires, ni pas dieu, ni animal, ni pas animal, et... [Lire la suite]

17 février 2012

ELOGE du VIN : DIONYSOS

    Dionysos, entouré du chœur des Ménades, fait son entrée à Thèbes. Le roi Pentée, scandalisé par  le comportement des femmes qui ont fui la ville pour s’égailler dans les forêts, ordonne de saisir et d’enchaîner cet étranger perturbateur qui se prétend fils de Zeus. Horrifié par cette décision qu’il juge impie, le Chœur prend la parole pour célébrer le dieu, et avant toutes choses, le vin qu’il a donné aux dieux et aux hommes, cette dive boisson « qui met fin aux souffrances des malheureux ». ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 novembre 2011

De la CONSTANTE ANTHROPLOGIQUE - et du "PROGRES"

                                                                       X                                                    DE LA CONSTANTE ANTHROPOLOGIQUE       Voilà belle lurette que l'idéologie du... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 août 2011

L'ENIGME du MIROIR : DIONYSOS

"Héphaïstos fit un miroir pour Dionysos, et le dieu, s'étant regardé et ayant contemplé sa propre image, se mit à créer la pluralité". Et : "Dionysos ayant placé l'image dans le miroir, la pourchassa et fut ainsi pulvérisé dans le tout". (Textes orphiques). Le mythe présente régulièrement Dionysos comme un dieu enfant entouré de ses jouets divins : la toupie, la balle, les dés. Et le miroir. "Aïon est un enfant qui joue aux osselets, royauté d'un enfant" (Héraclite). Mais Dionysos est la figure de la plus extrême complexité : jeune... [Lire la suite]
08 mars 2011

ALETHEIA : du MASQUE et de la DANSE

A-lèthès : vrai, sincère, franc, véridique, véritable. Dans cette acception le "A" est privatif : non caché, non voilé, non trompeur. Il semblerait bien que la notion originale d'Alètheia, comme l'a soupçonné Heidegger, soit d'essence privative : la vérité se pense et se dit comme une abstention, face à un premier mouvement de dissimulation. Voilà qui en dit long sur notre supposée tendance innée à la véracité. Mais dans le monde de la pensée grecque "alètheia" se dit dans un rapport de l'homme au dieu. Le dieu, comme la nature, "aime... [Lire la suite]