12 décembre 2017

HELLENIQUES - Poésie 16 -(6 à fin)

               APOLLON   De tous les dieux Apollon c'est toi que je préfère Et Artémis ta soeur jumelle Chasseresse, enfanteresse Eternellement chaste et jusque dans l'amour Fidèle au jour qui t'enfanta! Je n'ai plus souvenir de tout ce que je sais J'ai tout oublié, effacé,  Je ne suis plus que ce regard ébloui qui se délivre Dans le regard immense, infiniment ouvert Multiple, excentrique du dieu Qui a nom Univers.   APOLLON (2)   Que se déchirent toutes... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2017

HADES et DIONYSOS : Héraclite

  "Mais c'est bien le même que Hadès et Dionysos... ". Hadès est le dieu des morts, ou le séjour des morts. Déclarer qu'il est le même que Dionysos est d'abord perçu comme une provocation, un renversement proprement stupéfiant, voire hérétique. Dionysos n'est-il pas le symbole de la vie luxuriante, affranchie de toutes normes et tutelles, débordante de vitalité, qui emporte les Ménades, les Bacchants et les Bacchantes dans une ivresse déchaînée, vers les montagnes, les forêts sauvages, pour y célébrer, dans l'ensauvagement, les... [Lire la suite]
16 septembre 2016

Des EMOTIONS ESTHETIQUES

  Il y a des émotions qui vous brisent. D'autres vous font planer. Je pense en particulier aux émotions esthétiques qui vous transportent dans un autre monde, qui vous arrachent des larmes de ravissement. Je ne puis écouter certains airs de Mozart, surtout les voix de femme, sans me sentir coupé en deux, comme si un subtil couteau effilé me passait par le corps, du haut jusques en bas. La musique est l'art le plus puissant, celui qui provoque les émois les plus violents. Elle résonne au dedans, elle se mêle à la chair sensible,... [Lire la suite]
13 août 2015

CHAP XVII - Du TRAGIQUE et de la BEAUTE

                                   CHAPITRE DIX SEPT : DU TRAGIQUE et de la BEAUTE     TABLE  1 Réel et tragique 2 De la vision tragique 3 Du fondement de la tragédie 4 Paradoxes du tragique 5 Sagesse tragique 6 Un tragique joyeux? 7 Tragique et beauté 8 Du sourire, du beau et du tragique 9 Tragique et position éthique 10 Tragédie et comédie 11 "La mort à Venise"           ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 03:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 août 2015

CHAP XXIX - METAPHYSIQUE

                   CHAPITRE VINGT NEUF : METAPHYSIQUE      TABLE   1 Qu'est ce que la métaphysique ? 2 Psychologie et Métaphysique 3 De la Métaphysique comme névrose 4 De l'Aïon et de l'éternité 5 Apeiron et Pragmata 6 Du Sujet Philosophe 7 La Lacération de Dionysos 8 Du Rire et de la Folie 9 Libération?          1 Qu'est ce que la Métaphysique ?   Arthur Schopenhauer écrit : "la métaphysique est une science de... [Lire la suite]
22 octobre 2014

DIFFERANCE : HERACLITE

    "Nous autres, héraclitéens...". Pour nous il n'existe ni substance stable, ni identité stable. "Panta rhei", toutes choses coulent, et nous coulons de même, emportés par le grand fleuve selon l'ordre du temps. Ce qui semble revenir à l'identique n'est jamais identique, mais toujours déjà autre, irréductible, irréversible et différent. Il n'y a que des différences, et la chose en elle-même diffère d'elle-même, déjà autre au moment même de son surgissement, glissant dans une forme nouvelle où elle s'évanouit et se... [Lire la suite]

26 mars 2014

"La MORT a VENISE" : APOLLON et DIONYSOS

    A quoi tient le charme exceptionnel de "La mort à Venise" de Thomas Mann? Le mot qui me vient c'est "envoûtement". L'envoûtement est un processus magique visant à fasciner quelqu'un pour le soumettre à notre volonté. Le livre fascine, en ce qu'il introduit le lecteur dans un monde enchanté, le conduit lentement par les dédales obscurs de la narration vers un abîme insondable, et le laisse pantelant aux rivages de la mort. Et tout cela sans pathos excessif, sans fioritures langagièes, mais avec une logique imparable :... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 mars 2012

La DETRESSE et l' ATTENTE : HOLDERLIN

« En attendant il me paraît souvent Que dormir serait mieux que d’être ainsi sans compagnon Et que de persévérer ainsi ? Et que faire dans l’attente, et que dire Je ne sais ; et à quoi bon des poètes en un temps de détresse ? Mais ils sont, dis-tu, comme les prêtres sacrés de Dionysos, Qui de pays en pays erraient en la Nuit sacrée ». (« Pain et vin », élégie de Hölderlin)              La poésie, en ces temps de barbarie, est une constante... [Lire la suite]
29 février 2012

DIONYSOS CIVILISATEUR : HOLDERLIN

  Hölderlin a plus que tout autre poète ressenti la douleur de la perte, la ruine des dieux antiques. Il sonde avec effroi le silence qui règne sur la terre, le blanc sidérant qui paralyse la pensée. Mais il refuse de désespérer, et dans l’attente même il édifie le Chant qui fera refleurir, non les dieux enfouis, mais de nouvelles figures de la médiation entre les hommes et les dieux. Il évoquera avec une piété reconnaissante trois figures successives : Héraklès, le héros bienfaisant, Dionysos le dieu-homme, et le Christ,... [Lire la suite]
27 février 2012

DIONYSOS : les "BACCHANTES" d'EURIPIDE

C’est un étrange dieu que Dionysos. A relire les « Bacchantes » d’Euripide je me suis mieux pénétré de cette singularité indéfinissable, énigmatique, dont les diverses facettes, complaisamment exposées dans le drame, composent une figure ouverte, résistant à toute totalisation. Bien davantage qu’Apollon, son frère en divinité, Dionysos décline toutes les identifications sans se résoudre en aucune, défiant toue logique unitaire et binaire. Il n’est ni dieu selon les canons ordinaires, ni pas dieu, ni animal, ni pas animal, et... [Lire la suite]