05 juin 2017

De la MORT du CHRIST : HOLBEIN le JEUNE

  La représentation d'un Bouddha squelettique, émacié, est fort rare en Orient. Je n'aime pas cette figure. Pas davantage les Bouddhas ventripotents, rigolards et rabelaisiens qui ont fleuri en Chine. J'aime le regarder comme un homme ordinaire, justement proportionné, bien fait de corps et d'esprit, avec ce demi-sourire quasi imperceptible, si énigmatique, qui lui confère je ne sais quelle majesté discrète, toute de réserve et d'attention intérieure. Cette présence est si forte qu'elle vous saisit d'étonnement : est-il possible... [Lire la suite]

04 juin 2017

NERVAL : Le Christ aux oliviers (2)

    Pour le plaisir de Frédéric, mais aussi de tous les amateurs de beauté, voici le sonnet in extenso auquel je me référais dans l'article précédent :                Le Christ aux Oliviers (2)       Il reprit : "Tout est mort ! J'ai parcouru les mondes ;     Et j'ai perdu mon vol dans leurs chemins lactés,     Aussi loin que la vie, en ses veines fécondes,     Répand des sables d'or et des flots argentés :      ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 octobre 2015

JOURNAL- 8 oct - TRACES AUTOBIOGRAPHIQUES

  Sur son lit de mort, ma grand-mère, âme simple et généreuse qui avait toute sa vie vécu de la foi du charbonnier, considérant l'état calamiteux de son corps et la détresse de son âme, lève les yeux vers le ciel, et s'écrie avec douleur  : "Ainsi donc il n' y a rien au ciel, on m'a raconté des histoires !".  Mes grands parents étaient pieux sans affectation, fidèles à l'enseignement de l'église, mais nullement bigots. Les propos salaces ne gênaient personne. On respectait le clergé, mais on ne se privait pas de le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,