18 décembre 2017

FIN d' ANNEE : journal du 18 décembre

  On meurt beaucoup autour de moi, ces temps-ci. J'ai parfois l'impression de vaquer dans les allées d'un cimetière. Avec la sensation déplaisante que la frontière entre les deux états est plus poreuse, plus indécise que l'on pense. Qu'est ce qui, en dernière analyse, vous garantit que vous êtes bien vivant ? On dirait un de ces rêves tortueux et macabres où l'on va dans les profondeurs d'une galerie, où cela geint et soupire, on ne sait qui, tout près de vous, et peut-être bien au fond de vous. J'aimerais bien être joyeux,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 novembre 2017

Le CHERCHEUR d' AME : profondeur et lumière

  De profondis ...La tradition chrétienne en fait le séjour infernal, foyer des passions tristes, des séductions mortifères, des expiations post mortem. De quoi veut-on nous détourner, sachant que tout ce qui existe, dans le monde et dans l'homme, mérite d'être exploré, analysé, et compris, dans la mesure du possible. Les Grecs sont moins naïfs et ne redoutent pas de faire signe vers l'énigme. Hésiode : "Au début était Chaos". Démocrite : "La vérite est dans l'abîme". Ulysse, au détour de son interminable voyage, n'hésite pas à... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 mai 2017

CELA : poème

                Tout au fond             L'obscur. Etang sauvage             Où coassent les crapauds.                 Parfois cela gémit             Et puis cela remonte             Par bouffées             Les fondations se mettent à branler             Les murs... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 décembre 2011

DE la NON-DUALITE ORIGINAIRE : le ça de Groddeck

Le seul auteur, à ma connaissance, qui ait sérieusement cherché à dépasser le clivage entre le corps et l'esprit, c'est Groddeck. En fait il ne s'agit même pas d'un dépassement, car le dépassement est impossible : si vous commencez par séparer l'âme et le corps, comme fait toute la tradition de Platon à Sartre, il n'est plus moyen de recoudre la plaie, et même la prétendue psychosomatique n'y parviendra pas. La seule solution, et c'est là le génie de Groddeck, c'est de se situer avant la séparation, de poser le principe universel... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,