12 janvier 2011

Les QUATRE PRINCIPES de l' A-PHILOSOPHIE : tetralogikon

Je voudrais exprimer en quelques formules claires et simples les fondements de l'A-philosophie. Pour cela il faut et il suffit de quatre notions, dont la combinatoire exprime l'essence de la chose : Ab-sens, réel, vérité, savoir. L'Ab-sens est le régime du réel, le sens est le régime de l'illusion. Le savoir ne peut saisir le réel, au mieux il peut s'amender à son contact. Le savoir n'est pas la vérité, mais une réprésentation évolutive de l'inconnaissable. La vérité est l'acceuil inconditionnel du réel.  ... [Lire la suite]

04 janvier 2011

PHILOSOPHIE, NON-PHILOSOPHIE et A-PHILOSOPHIE

Si la philosophie est classiquement un discours sur l'être dont la finalité serait la vérité (Platon définissait le philosophe comme un chasseur de réel) il est évident qu'elle est tributaire du langage, de ses ressources et de son efficace propre, mais forcément de ses limites, conscientes ou inconscientes. Elle ouvre d'un côté, et elle ferme de l'autre, se condamnant, comme tout discours de savoir, à une suite ininterrompue de révolutions, comme fait la science de son côté. Le savoir avance par crises surmontées, par poussées et... [Lire la suite]
09 décembre 2010

De l' ANIMUS , chez la femme, et chez l'homme.

Jung avait, en tant qu'homme et thérapeute, découvert en lui-même cette Forme inconsciente, prégnante  et quasi irrésistible qu'il baptisa "Anima". Par souci d'équilibre il en vint, pour la femme, à poser un contraire apparenté, qu'il appella "Animus". L'animus séduit la femme, dans un mélange de fascination et de crainte. Cela donne certaines passions amoureuses fort ambiguës. Je pense à la relation qu'entretint Hannah Harendt avec Heidegger, et plus près de notre  sujet, Sabrina Spielrein avec Jung.... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:16 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 août 2010

APPROXIMATIONS du REEL : la danse du multiple

Je m'efforce, dans ces récents articles, d'élaborer de nouveaux rapports entre les divers domaines de la vie et du savoir - métaphysique, scientifique, éthique, géopolitique et artistique -à partir d'une unique source, l'intuition fondamentale de la vérité tragique. Vérité sans concession, vérité de l'Ab-sens, de l'indifférence absolue du réel. Vérité perpétuellement déniée, refusée, expurgée, forclose dans les discours sur l'Etre, dans les représentations communes, et dans les savantes constructions de la science et de la... [Lire la suite]
19 juillet 2010

Et le MIROIR se BRISA : A-PHILOSOPHIE

Voici  l'image : je regarde par la fenêtre, des feuilles vertes ourlées de gris clair, du bleu céruléen entre les feuilles, des troncs bruns tapissés de vert de gris, des pans de maison, des fenêtres, des carreaux, des trottoirs, et puis le bruit sourd de la ville que j'identifie immédiatement comme bourdonnement de voitures, un  tableau, en somme, familier, plaisant, méridional, chaleureux : c'est le monde qui est mien, comme une sorte d'excroissance colorée, de prolongement physique de mon être propre. C'est ce qu'on... [Lire la suite]
15 juillet 2010

Du REEL d' ABSENCE : le REEL dans la PASSION

Il faudrait se demander pourquoi il est si difficile de comprendre la mécanique des passions, d'où dérive une quasi impossibilité de les amender. Sans parler de ceux qui imaginent assez sottement pouvoir les réduire par l'intelligence. Il faut en faire son deuil : le noûs ne régente pas le thymos, la raison n'arraisonne pas la passion. Il est dans ces constructions, ces fixations passionnelles quelque chose qui défie l'entendement, et le bon sens même, et chez des personnes parfaitement saines par ailleurs, et en parfaite ... [Lire la suite]

14 juillet 2010

Du REEL d'ABSENCE

La sensation vraie, gracieusement, nous offre le réel de présence : le monde où nous sommes, où nous nous ébattons, où nous souffrons, où nous jouissons. A nous d'apprendre à jouir, à nous réjouir dans l'évidence des choses qui sont. Et la mort direz-vous? Mais où voyez-vous que nous rencontrons la mort? "Quand je suis la mort n'est pas, quand la mort est je ne suis plus". La mort c'est le rendez-vous toujours manqué. La mort est en quelque sorte le modèle de l'irréel, sa forme absolue. Le monde d'Epicure est un monde de la... [Lire la suite]
13 juillet 2010

APPROCHES du REEL

J'aimerais ici faire sentir combien la phrase initiative de l'a-philosophie est problématique et difficile. " Placer le réel au principe de toute démarche de connaissance". L'obstacle tient d'abord à la formulation quasi anodine, en laquelle tout un chacun risque, abusivement et illusoirement,  de se  reconnaître. A moins d'être un psychotique délirant qui ne voit dans le "réel" une référence nécessaire à tout processus de connaissance? Principe de réalité, dirait Freud. Il existe "quelque... [Lire la suite]
12 juillet 2010

Les QUATRE DISCOURS

Posons ici de manière méthodique la structure fondamentale des quatre discours de connaissance : religion, science, philosophie et A-philosophie. Pour cela nous avons besoin de quatre concepts, qu'il faut faire glisser dans le rapport constitutif de leur stucture, soit : le sens, le savoir, la vérité et le réel. La religion met au principe de sa démarche le sens, qu'elle prétend saisir dans un savoir ( tradition, textes sacrés) qui fonde la vérité, une et universelle. De ce procès chute le réel, forclos dans un déni de principe. La... [Lire la suite]
06 juillet 2010

Du SENS - et de l'AB-SENS

Qu'est-ce qui fait sens? C'est d'abord une motivation, un désir. Si je me forme dans une branche professionnelle, c'est que, dans ce métier, j'espère exprimer quelque chose de ma propre nature, agir mes capacités physiques et psychiques, réaliser un projet. Manifestation de la santé fondamentale, de l'énergie pulsionnelle, des forces actives que je sens bouillonner en moi, et qui exigent une expression libre. Mais cela ne suffit pas. Si je veux devenir boulanger c'est pour faire du pain. L'activité est orientée vers la réalisation... [Lire la suite]