06 novembre 2015

JOURNAL 6 nov : désidéalisation

  Je m'aperçois qu'au fil de ces chroniques journalières je procède, sans l'avoir prémédité, à une sorte de désidéalisation universelle, et des personnages de mon enfance, et de moi-même au premier chef : je n'épargne rien ni personne, je montre les choses dans leur véracité. Si j'ai pu, un temps, conserver de la nostalgie, tenter de sauvegarder une image plaisante, je vois que le travail de l'écriture, impitoyablement, remet tout à plat, égalise les points de vue, restitue la complexité, structure la temporalité, aiguise le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 octobre 2015

JOURNAL 7 oct - TRACES AUTOBIOGRAPHIQUES (3)

  A dire vrai, rien ne me destinait a priori à la carrière philosophique - si toutefois on consent à appeler carrière le maigre chemin pavé de bons sentiments et de cuisantes déceptions de l'enseignement. J'étais né poète, amoureux du vaste ciel où broutent les nuages, des bois et des prairies de mon enfance alsacienne, de la rivière enlaçant la ville, avant que de sinistres sbires de l'administration ne décident de l'enfouir sous le béton, nous privant à jamais des aimables baignades, de la chasse aux tétards et autres... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2015

CHAP XXV - ECRIRE

                                          CHAPITRE 25 :  ECRIRE       1 : Ecrire, et du Vent et du DaImon 2 : Du Plaisir d'écrire 3 : De la Lecture 4 : De l' Ecriture et de la Faille       1 Ecrire, et du vent et du Daïmon   Il faut, pour écrire, des conditions très particulières : un retrait relatif, la solitude assumée, l'indépendance sociale, la liberté intérieure,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 06:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
10 octobre 2014

Leçon du Désir

    Depuis que j'ai fini mon ouvrage je suis en apesanteur. Ce n'est pas un post partum, ni une décompensation, mais une sorte de flottement, de glissement sur les ailes légères du temps qui passe, et qui me porte. Je n'ai plus rien à faire, j'ai rempli mon contrat. Quel contrat? Un contrat entre moi et moi, une sorte d'obligation toute intérieure, purement privée. Sans doute me suis-je dit, à une époque lointaine, à une date indéterminée, à peu près ce que s'était dit Schopenhauer : "j'ai trouvé que la vie est une énigme,... [Lire la suite]
04 avril 2014

De l' ECRITURE, et de la faille

    Ecrire, mon allégresse quasi quotidienne. A croire que le contenu importe moins que l'acte, et qu'il se trouvera toujours quelqu'objet, quelque impression et pensée pour soutenir ce projet, fort vain au demeurant, qui ne consiste en somme qu'à noircir du papier. Mais après tout les peintres font bien de même, en y ajoutant des couleurs et des fioritures. Je dessine à ma manière, découpe des formes, les recompose, les fais briller d'un nouveau lustre, et m'y complais tant que le plaisir m'anime et me suscite. Ne me... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
14 mars 2013

ECRIRE, et du vent et du daïmon

    Il faut, pour écrire, des conditions très particulières : un retrait relatif, la solitude assumée, l'indépendance sociale, la liberté, une certaine condition physique, de la disponibilité et de l'agilité mentales, et surtout un vif désir de s'engager en avant, dans les terres obscures de l'inconnu et de l'incertain, avec le risque joyeux de l'échec ou de la découverte. Tout cela m'a cruellement fait défaut ces dernières semaines, où, dans la grande misère du corps, j'ai expérimenté en parallèle les affres de la... [Lire la suite]
18 mars 2010

Le PHILOSOPHE dans la CITE : ETHIQUE du DIRE

Comment agir concrètement dans la cité quand on se sent vocation à y dire quelque chose? Comment intervenir, où et pourquoi? Quel est le projet fondamental, en fonction duquel il faut choisir les buts et les moyens? On peut certes se retirer dans son jardin, ce que je fais d'abondance, pour y goûter le jour, et y cultiver les Muses, y recueillir son corps et son esprit, y purifier ses sentiments et y éléver son âme. C'est le préalable absolu à toute réformation de la sensibilité et de l'entendement, à tout projet d'action dans le... [Lire la suite]
29 juin 2009

De la PIPE, et d'autres ADDICTIIONS

La pipe, je parle d'une pipe en bois naturellement, c'est mon délice du petit matin. Dès le réveil, encore tout empesé de rêves et de moiteurs, je pense à ce plaisir à venir qui me donne envie de me lever et de reprendre mes élucubrations philosophiques. C'est que dans mon esprit écrire et fumer sont quasi indissociables. Ajoutez-y le petit café de 10 heures, et voici tout prêt le cocktail de mon exaltation privée. C'est du vice, sans aucun doute, mais connaissez-vous des gens qui vivent sans le recours au moindre excitant? Sans ces... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 avril 2009

DE LA LECTURE

Que de livres! Et dans cet immense amas, que choisir? Essayez l'expérience suivante : avant de vous expédier en solitaire sur une île déserte pour une durée indéterminée on vous accorde le droit d'emporter dix livres. Lesquels choisirez-vous? C'est déjà très difficile si vous aimez lire! Passons à cinq. Cela relève de la torture! Et puis, un seul! Là c'est franchement l'horreur. J'y ai réfléchi quelquefois et je balançais entre "Les Trois Mousquetaires" et "Les Essais" de Montaigne. Finalement, comme choisir... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,