19 juillet 2017

POURQUOI ECRIRE ? - anatomie d' un destin

    Regard rétrospectif : une longue existence accordée plus ou moins à l'exercice philosophique, mais travaillée plus encore, plus profondément, par l'amour de la poésie, et le désir tenace d'écrire une oeuvre de valeur. Aujourd'hui, la septentaine bien entamée, je me demande quel aura été le motif dominant de ma vie. Qu'est-ce qui vous pousse, vous motive, vous permet de traverser les épreuves en conservant l'énergie nécessaire, le désir de continuer, de parfaire, d'accomplir ? Je remarque, chez beaucoup d'auteurs, une... [Lire la suite]

07 mars 2017

Du RATAGE FECOND

  Il existe deux sortes de ratages : le ratage stérile et le ratage fécond. Il est stérile s'il n'est suivi d'aucune prise de conscience, d'aucune réflexion rétrospective, d'aucun amendement personnel. Il n'est alors que le maillon supplémentaire d'un éternel recommencement, la marque obtuse d'une répétition sans clinamen. Expression vide d'une névrose de destin, où le sujet s'échine à manquer éternellement une cible qui revient toujours à la même place. Cela devrait interroger. Pourtant le sujet s'obstine encore et encore. Il... [Lire la suite]
19 décembre 2016

Du METIER d' ECRIRE : 19 dec 2016

  Vers les quinze ans je le savais de science sûre : je serais écrivain, plus précisément poète. Mais cela, ce n'est pas un métier, à moins de se louer à un éditeur par contrat et de vomir tel nombre de livres à la demande. Dans mon esprit un peu fou d'adolescent, un écrivain, un vrai, était d'abord un homme libre, dégagé de l'obligation, affranchi de tout lien familial, voyageant selon l'humeur, écrivant selon la nécessité intérieure. J'étais marqué par quelques exemples fameux, où je distinguais mal ce qui relevait de la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 novembre 2016

De la SINCERITE : écrire, parler, méditer

    Pour écrire quelque chose qui ne soit pas que du semblant, il faut de la sincérité. Et celle-ci n'est pas si facile à pratiquer. C'est une vertu de la maturité, car auparavant on ne fait que répéter ce qu'on a entendu de tous côtés. Bizarrement il faut beaucoup ingurgiter et régurgiter avant d'accéder à une parole qui vienne de soi, comme si les couches profondes restaient longtemps inaccessibles. Mais comme il faut parallèlement une maîtrise efficiente du langage, de ses ressources cachées, chacun est condamné à... [Lire la suite]
15 mars 2016

A QUI ECRIT-ON ?

  A qui s'adresse-t-on en écrivant ? Mettons à part les cas, les plus fréquents, où le destinataire est une personne vivante à qui on veut faire parvenir une information. A qui s'adresse l'écrivain ? Il connaît peut-être quelques uns de ses lecteurs pour les avoir rencontrés, ou des critiques, ou des confrères. Mais cela ne fera jamais beaucoup de monde. Il peut d'ailleurs s'adresser davantage aux générations futures qu'à l'actuelle, estimant, comme Stendhal, que l'avenir lui donnera raison contre l'actualité. Mais c'est là une... [Lire la suite]
11 mars 2016

STIMULANTS PSYCHIQUES

  Je me demande parfois si c'est bien moi qui écris, tant l'expérience d'écrire est mystérieuse, j'allais dire "impersonnelle", comme si je ne sais quelle instance intérieure prenait les commandes. "Voix intérieures" dirait Hugo, et c'est en effet un vieux topos de la tradition poétique d'invoquer l'inspiration comme source du poème. Si "Je est un autre" c'est de cet autre qu'il est question, mais sans verser dans la mythologie, on peut évoquer une altérité intérieure, par exemple les images et les symboles inconscients qui font... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mars 2016

LA JOIE d' ECRIRE

  C'est toujours une fête : m'asseoir à mon fauteuil, ouvrir mon ordinateur, allumer la première pipe du jour, la plus savoureuse, la plus goûteuse, la plus odorante et confortante, puis regarder rapidement les nouvelles des amis, lire leurs articles, flâner de ci de là, respirer un bon coup - et puis voilà, le travail commence ! Souvent je ne sais pas du tout de quoi je vais écrire, j'ai rarement un projet défini, sauf lorsqu'une question existentielle me taraude, et que je veuille clarifier. Parfois je traîne de la sorte un... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 23:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 mars 2016

PAROLE et DISCOURS : du commencement

  Je crains fort de m'être insidieusement efferré moi-même. C'est le risque inhérent à toute expression, orale ou écrite, que de poser une parole, qui, pour être authentique au moment même où elle est proférée, se fige sur le champ en discours. Ce qui était mouvement, risque, ouverture, appel vers l'inconnu, d'être fixé dans les mots, se voit en quelque sorte réifié, rigidifié, transmuté en socle, ou en statue d'airain. C'est le destin ordinaire de l'art dont le contemplateur ne voit que l'oeuvre achevée, alors qu'elle n'est que... [Lire la suite]
29 janvier 2016

ECRIRE et VIVRE

  J'ai envie de m'alléger un peu. Bien sûr il y a la réflexion, utile en son temps, mais point trop n'en faut ! Je soupèse mon humeur présente, partagée entre joie et angoisse, angoisse joyeuse si l'on veut, mêlée d'excitation vague, d'incertitude et de plaisir. L'angoisse me dit : pourquoi écrire, en es-tu capable, et que diable as-tu donc à dire de si important, que te voilà encore à peiner derrière ton clavier ? Et la joie me dit : voici l'heure heureuse, l'occasion belle, le moment fécond, innénarable, de la création sans... [Lire la suite]
16 décembre 2015

JOURNAL : 16 dec - ECRIRE ?

  J'ai ouvert récemment une nouvelle rubrique, appelée "journal" - à défaut de mieux - désireux que j'étais de me libérer des contraintes inhérentes à l'écriture philosophique. Je voulais quelque chose de plus léger, plus aérien, plus volatil, apte à épouser au plus près les mouvements intérieurs, sans tomber pour autant dans l'écriture intimiste, qui me semble sans intérêt, en tout cas pour les personnes qui lisent. Décrire sans sermonner, peindre sans prétention, au plus près de la réalité. Dans un premier temps je me suis... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,