02 décembre 2015

GRODDECK : théorie du ça

  Si l'on considère, avec Groddeck, que la vie, comme la mort, sont des expressions du ça éternel et immanent, on en déduira nécessairement quelques propositions remarquables : La distinction traditionnelle du corps et de la psyché s'estompe : corps et psyché sont indissociables, étant ensemble et indistinctement des manifestations de l'énergie formatrice du ça. Il en résulte une approche médicale tout à fait nouvelle : considérer l'entièreté du patient, son mode d'être et de paraître comme une unité expressive. Affections... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 août 2015

CHAP XX - De la SURFACE et du PLAN d' IMMANENCE

                       CHAPITRE VINGT : DE LA SURFACE et du PLAN d'IMMANENCE      TABLE  1 De la Surface Absolue  2 Du plan d'immanence  3 De la nature et du ça  4 Plan d'immanence, plan des différences  5 Des effets de surface  6 Il y a  7 Philosophie de la nature : Goethe  8 De la légèreté  9 Du miroitement sensoriel  10 Tragique et joie  11 Ecologie planétaire  12 Tuchè ... [Lire la suite]
22 novembre 2013

De la CIBLE INTERIEURE (3)

    Chaque matin est notre matin, et le matin du monde...De cela je fais quotidiennement l'expérience, tantôt dans l'allégresse, tantôt dans une secrète, une indicible in-quiétude. Ce n'est pas de la souffrance à proprement parler, plutôt une sorte d'hésitation, un balancement de l'âme, comme si d'hésiter pouvait suspendre la marche irréfutable du temps, retarder l'heure décisive où je serais en accointance avec l'événement, présent dans la présence du monde. Dès le réveil je sais que quelque chose d'important m'attend, et... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 septembre 2012

De la nature et du ça : Groddeck et nous

            Retour sur la question du « ça ». Le problème est quelque peu obscurci par la prégnance, dans la langue, des conceptions psychologiques. On sait que Freud, dans la seconde topique, utilise ce terme de ça pour désigner l’obscur fondement pulsionnel, congénital et inamovible, dont les exigences ne varient guère tout au long de la vie,  déterminant  l’essentiel du caractère individuel. La vie humaine se résume en quelque sorte au conflit entre les pulsions – le ça - et... [Lire la suite]
30 décembre 2011

Le ça, le corps et l'esprit : Groddeck

Si l'on veut mettre fin à la sotte hiérarchie, dont se repaît la tradition, entre l'esprit et le corps, le conscient et l'inconscient, l'adulte et l'enfant, le masculin et le féminin, il n'est qu'un moyen vraiment radical, c'est de poser un principe antérieur et souverain qui englobe également et égalitairement les deux expressions de la non-dualité originaire. C'est ce qu'avait vu Spinoza : une seule substance infinie qui se déploie selon des deux attributs de l'étendue et de la pensée, également infinis. Groddeck pose le ça comme... [Lire la suite]
29 mai 2009

APPROCHES DE L' INCONSCIENT DYNAMIQUE

La conception freudienne de l'inconscient est essentiellement réactive : l'inconscient est pensé comme une machine à refouler, cliver, ou forclore l'insupportable ( le réel, les pulsions, le fantasme, l'angoisse interne). Il s'agit toujours de maintenir un certain degré interne de "supportabilité" selon le fameux principe de plaisir-déplaisir. D'où cette conception du moi régulateur : pris en tenaille entre les exigences matérielles et sociales du monde externe, les impulsions de l'inconscient pulsionnel (le ça), les... [Lire la suite]