26 janvier 2018

DE l' AGE et de la BEAUTE

  Je dispose par devers moi d'un signe infaillible qui atteste mon retour à la santé, c'est la beauté. Pour avoir végété si longtemps dans les affres, y avoir assisté à la faillite de toutes choses au monde, à l'évidence de la caducité universelle, c'est miracle, que par un retour si soudain et si improbable, il me soit possible, caprice ou nécessité, de goûter si nouvellement le charme de quelque image, toute intérieure il est vrai, mais qui vient se superposer sur les réalités existantes, et les colorer d'un relief inattendu.... [Lire la suite]

18 janvier 2018

Du TEMPS VECU : méditation

  Au sortir de mes épisodes noirs - je les appelle tels par convention et pudeur - reprenant difficultueusement pied dans ce qu'il est convenu d'appeler la réalité commune, je ne laisse pas d'avoir la sensaton étrange d'une sorte de déplacement, d'écart, de distance incommensurable, d'éloignement psychique par rapport aux intérêts supposés essentiels de l'existence. Mieux encore : je vois le commun s'agiter, s'exciter, se démener avec le plus grand sérieux, ils ont l'air vivant, si vivants, mais moi je les vois comme ils sont en... [Lire la suite]
07 août 2017

Le CHANT des ORIGINES : Chant cinquième : 3

                 3     Ton ventre nu dessine une rosaceDe lumineuse incarnationOù dansent, fugaces, les constellations, Au dessus du bocage exquisement fenduBocage où rêvent la douceurLa candeur, le douloir, le nonchaloir,Où le corps exulté se repose Après l'orage. Autres tempsAutres plaisirs, autres tourments Mais la source des plaisirs ne tarit jamaisLes eaux s'écoulent, toujours nouvellesTantôt fortes, rapides, irrésistibles,Bruissantes comme ruisseaux de montagneEt... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 août 2015

JOURNAL : ANNIVERSAIRE

  J'entame ce jour même ma septième décennie. A dire vrai je ne pensais pas, jadis, atteindre un âge aussi respectable, encore que cela n'ait rien d'exceptionnel de nos jours. A croire nos spécialistes de la santé on gagne chaque année quelques mois de longévité, si bien que plus on vieillit plus on allonge sa vie, ce qui me semble un joli paradoxe, à la fois prometteur et parfaitement ridicule : à ce train-là comment peut-on faire pour mourir ? Notre époque fourmille de paradoxes de ce genre, comme on voit dans les usines à... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 juillet 2014

AGES de la VIE

      La jeunesse a ses rêves, l'âge mûr ses passions, et la vieillesse, si elle ne se réforme, n'a que ses vices.
Posté par GUY KARL à 11:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,